Ouvrir le menu principal

Le bailliage de Villers-la-Montagne (ou Viller-la-Montagne) est une ancienne entité administrative du duché puis de la province de Bar, ayant existé de 1751 à 1789.

GéographieModifier

Traversé par la Chiers et la Crusnes, il était délimité à l'Ouest par les bailliages de Longuyon et de Longwy, ainsi qu'au Sud par celui de Briey. Le Luxembourg lui faisait frontière au Nord par un demi-cercle de huit ou neuf lieues.

HistoireModifier

Avant l'existence de ce bailliage, la prévôté de Villers-la-Montagne ressortissait au bailliage d'Etain et fut supprimée en 1751.

Ressortant au parlement de Nancy et régi par la coutume de Saint-Mihiel, ce territoire dépendait spirituellement du diocèse de Trèves.

Avant la convention du 16 mai 1769, les localités de Battincourt, Aix-sur-Cloye, Aubange, Athus, Rodange et la Magdelaine, appartenaient à ce bailliage.

Du point de vue économique, ce territoire produisait des grains et comprenait beaucoup de mines de fer.

CompositionModifier

SourcesModifier

  • M. Durival, Description de la Lorraine et du Barrois, tome second, Nancy, 1779.
  • Bouteiller, Dictionnaire topographique de l'ancien département de la Moselle, rédigé en 1868.