Baslieux

commune française du département de Meurthe-et-Moselle

Baslieux
Baslieux
Mairie.
Blason de Baslieux
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Meurthe-et-Moselle
Arrondissement Briey
Intercommunalité Communauté de communes Terre Lorraine du Longuyonnais
Maire
Mandat
Daniel Mulder
2020-2026
Code postal 54620
Code commune 54049
Démographie
Population
municipale
538 hab. (2019 en diminution de 8,35 % par rapport à 2013)
Densité 53 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 26′ 02″ nord, 5° 45′ 35″ est
Altitude Min. 244 m
Max. 392 m
Superficie 10,17 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Longwy
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Mont-Saint-Martin
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Baslieux
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Baslieux
Géolocalisation sur la carte : Meurthe-et-Moselle
Voir sur la carte topographique de Meurthe-et-Moselle
City locator 14.svg
Baslieux
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Baslieux
Liens
Site web https://baslieux.fr/

Baslieux est une commune française située dans le département de Meurthe-et-Moselle, en région Grand Est.

GéographieModifier

 
Entrée de Baslieux.

UrbanismeModifier

TypologieModifier

Baslieux est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Longwy, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 23 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[4],[5].

Occupation des solsModifier

 
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (69,2 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (71,8 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (46,3 %), forêts (26,1 %), prairies (22,9 %), zones urbanisées (4,8 %)[6].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[7].

ToponymieModifier

HistoireModifier

Village de l'ancienne province du Barrois.

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
avant 1981 ? Marcel Humbert DVG  
mars 2008 juillet 2020 Lionel Boudart[8]   Fonctionnaire de catégorie A
juillet 2020 En cours Daniel Mulder[8],[9]   Ancien cadre

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[11].

En 2019, la commune comptait 538 habitants[Note 3], en diminution de 8,35 % par rapport à 2013 (Meurthe-et-Moselle : +0,38 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1861 1866 1872
517535595606754767718719636
1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911 1921
643627598580563504506461405
1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
3553507093101 2041 0511 054962780
1990 1999 2004 2006 2009 2014 2019 - -
493534543564573589538--
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique

EnseignementModifier

 
Maison d'école.

ÉconomieModifier

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

Édifices civilsModifier

  • Présence paléolithique.
  • Découverte au XIXe siècle d'un bas-relief romain, d'un monument funéraire barbare, de mobilier divers mérovingien.
  • Mausolée où reposent 800 soldats français morts en août 1914.
  • Monument aux morts
  • Maison de manouvrier.
  • Ruines du château de Liéthard.
  • Ouvrage de Latiremont.

Édifices religieuxModifier

  • Église paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Baslieux, église paroissiale fortifiée, reconstruite en 1560 (date portée par la tour clocher) aux frais de Jean Israël, curé de Baslieux de 1525 à 1589, dont il ne subsiste que le chœur et la tour aménagée en refuge par ses soins. Nef reconstruite de 1869 à 1871 en style néogothique et clocher consolidé à la même époque. L'édifice est l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques depuis 1984[14].
  • Chapelle Notre-Dame-de-Bonté, située avenue du 151e-R.I, construite en 1664.
  • Chapelle de l'ancien cimetière.
  • Presbytère reconstruit en 1773, d'après la date portée par le linteau de la porte piétonne, en remplacement de celui qu'avait fait construire vers 1537 le curé Jean Israël. Le puits placé devant le presbytère porte la date 1537 à l'intérieur de la margelle et la cave, voûtée en berceau, date encore du XVIe siècle.
  • Quelques autels de procession au plein air avec croix sculptées.

Personnalités liées à la communeModifier

  • Jean Vodaine : peintre, graveur et typographe franco-slovène ayant vécu longtemps à Baslieux.

Héraldique, logotype et deviseModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

RéférencesModifier

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  2. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  4. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le ).
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  6. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  7. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  8. a et b « Résultats des élections municipales 2020 », sur le site du Télégramme de Brest (consulté le ).
  9. « Répertoire national des élus (RNE) - version du 24 juillet 2020 », sur le portail des données publiques de l'État (consulté le ).
  10. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  14. « Église paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Paul », notice no PA00105997, base Mérimée, ministère français de la Culture.