Ouvrir le menu principal

Le bailliage de Sarreguemines ou bailliage de Sarguemine est une ancienne entité administrative du duché puis de la province de Lorraine, qui a existé de juin 1751 à 1790. Cette entité fut créée à la suite de la suppression du Bailliage d'Allemagne, Sarreguemines en était le chef-lieu depuis 1698.

Sommaire

HistoireModifier

Rattaché à l'évêché de Metz (pour le spirituel), il était gouverné par la coutume générale de Lorraine. Excepté : Cocheren, Morsbach, Folckling, la cense de Gensbach, Henriville, Bening, Seinbouze et la Valette. Eux étaient régis par celle de l'évêché de Metz.

D'après M. Durival, au début du XVIIIe siècle, la langue française existait à peine dans ce bailliage. Plus tard dans les années 1770, elle y était parlée assez communément. Par ailleurs, via l'édit de Stanislas du mois de septembre 1748, il fut ordonné que les procédures, sentences et actes des notaires s'y feraient en langue française.

À la suite de la Révolution française, le bailliage est supprimé et remplacé par un district.

CompositionModifier

SourcesModifier

  • M. Durival, Description de la Lorraine et du Barrois, Tome second, 1779.
  • Nicolas Luton Durival, Mémoire sur la Lorraine et le Barrois, Suivi de la table alphabétique et topographique des Lieux.

NotesModifier

  1. Château, chef-lieu d'une seignerie autrefois d'empire, il y avait un buffet dont les appels se portaient directement au parlement.
  2. mi-partie avec les évêchés.

Voir aussiModifier