Bété (langue)

continuum linguistique de langues kru
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne la langue bété. Pour le peuple bété, voir Bétés. Pour l’écriture bété, voir Écriture bété. Pour les autres significations, voir Bete.

Bété
bhɛtɩgbʋʋ
Pays Côte d'Ivoire
Nombre de locuteurs bété de Gagnoa : 150 000 (1989)[1]

sokuya : 10 100 (1993)[2]
bété de Daloa : 130 000 (1993)[3]
bété de Guibéroua : 130 000 (1993)[4]
godié : 26 400 (1993)[5]

Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 bev – bété de Daloa
bet – bété de Guibéroua
btg – bété de Gagnoa
god – godié
kyf – sokuya
IETF btg, bev, bet, god, kyf
Glottolog bete1265

Le bété ou les langues bété sont un continuum linguistique de langues krou parlée par les Bétés dans le sud-ouest et le centre-ouest de la Côte d'Ivoire.

VariétésModifier

Il existe de nombreuses variétés du bété, qui sont regroupées en deux groupes occidental et oriental.

Les bases de données linguistiques Ethnologue.com et Glottolog.org recensent cinq variétés de bété[6],[7] :

ÉcritureModifier

Le bété est principalement écrit avec l’alphabet des l’Orthographe pratique des langues ivoiriennes. Les tons sont indiqués avec les symboles moins ‹ ˗ ›, apostrophe ‹ ʼ › et double apostrophe ‹ ˮ › devant la syllabe à ton simple ou devant et derrière la syllabe à ton complexe.

Alphabet bété (de Daloa)[8]
a ä b bh c d e ë ɛ f g gb
gh i ï ɩ j k kp l m n ng ny
o ö ɔ p s t u v ʋ w y z

En 1956, Frédéric Bruly Bouabré a créé l’écriture bété, un syllabaire, pouvant être utilisé pour écrire le bété.

RéférencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • (kyf) Sɔkɔwɛlɩɩ ʼwʋzɛlɩ -sɛbhɛ (Syllabaire sokuya), Abidjan, Société Internationale de Linguistique,
  • « ˮBhɛtɩ gbʋ », sur Des mots et des langues, (consulté le 15 décembre 2019)
  • (en) Ivan Lowe, Edwin Arthur et Philip Saunders, « Eventirity in Kouya », dans Mary Ruth Wise, Thomas N. Headland et Ruth M. Brend, Language and life: essays in memory of Kenneth L. Pike, Dallas, SIL International and The University of Texas at Arlington, coll. « Publications in Linguistics » (no 139), , 429-448 p. (présentation en ligne)
  • Philip Saunders et Eddie Arthur, Lexique sokuya, sokuya–français, français–sokuya, Abidjan/Vavoua, Projet Linguistique Sokuya, , iv, 80 p.
  • John Steketee et Gogouahi Marcel Tchoma, ˗A ʼzɛlɩ bhɛtɩgbʋʋ ˮmö [ = Syllabaire en bété central (Guibéroua, Saïoua, Soubré) ], Abidjan, Société internationale de linguistique,
  • Kallet Abréam Vahoua, « L’instabilité de la voyelle /ʌ/ dans un parler bete (langue kru de Côte d’Ivoire) », Nordic Journal of African Studies, vol. 20, no 2,‎ , p. 150–176 (lire en ligne)
  • Kallet Abréam Vahoua, « Le ton grammatical du kpɔ̍kʋ̀gbʋ̀, parler kru de Côte d’Ivoire », Cahiers Ivoiriens de Recherche Linguistique (C.I.R.L.), ILA, no 42,‎ , p. 129–147 (lire en ligne)
  • Raymond Gnoléba Zogbo, Parlons bété : Une langue de Côte d’Ivoire, L’Harmattan, , 239 p. (ISBN 978-2-7475-7300-9, présentation en ligne)
  • Raymond Gnoléba Zogbo, Dictionnaire bété-français, Abidjan, Éditions du CERAP, (ISBN 2-915352-17-8 et 9782915352177)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier