Béchara el-Khoury

homme d'État libanais

Bechara El Khoury
بشارة الخوري
Illustration.
Fonctions
Président de la République libanaise

(8 ans, 9 mois et 27 jours)
Élection
Président du Conseil Riyad es-Solh
Abdel Hamid Karamé
Sami Solh
Saadi Mounla
Riyad es-Solh
Hussein Oueini
Abdallah al-Yafi
Sami Solh
Nazem Akkari
Saëb Salam
Prédécesseur Émile Eddé (intérim)
Successeur Camille Chamoun

(1 mois et 21 jours)
Élection
Président du Conseil Riyad es-Solh
Prédécesseur Petro Trad
Successeur Émile Eddé (intérim)
Camille Chamoun
Président du Conseil des ministres libanais

(5 mois et 2 jours)
Président Charles Debbas
Prédécesseur Habib Pacha es-Saad
Successeur Émile Eddé

(1 an, 3 mois et 5 jours)
Président Charles Debbas
Prédécesseur Auguste Adib Pacha
Successeur Habib Pacha es-Saad
Biographie
Nom de naissance Bechara Khalil El Khoury
Date de naissance
Date de décès (à 73 ans)
Nationalité libanaise

Béchara el-Khoury
Présidents du Conseil des ministres libanais
Présidents de la République libanaise

Béchara el-Khoury (بشارة الخوري), né le dans une famille maronite et mort le 1er janvier 1964, a été l'un des présidents de la République libanaise

BiographieModifier

Le premier mandat de Béchara el-Khoury comme président du Liban s'étend du 22 juillet au 11 novembre 1943, avant l'indépendance du pays. Puis il devient le premier président de la République libanaise indépendante, en poste du 22 novembre 1943 au 18 septembre 1952[1].

Il a aussi été président du Conseil à deux reprises pendant le mandat français du 5 mai 1927 au 10 août 1928 et du 9 mai au 11 octobre 1929.

Le 11 novembre 1943, il est arrêté et envoyé au château de Rachaya avec Camille Chamoun, Riyad es-Solh et d'autres indépendantistes. Sa libération le 22 novembre 1943 devient le jour de l'indépendance du Liban. En 1943, il crée le parti Ad Dastour, dirigé par Michel el-Khoury après sa mort en 1964.

Vie privéeModifier

Béchara el-Khoury est le père de l'artiste Huguette Caland[2].

RéférencesModifier

  1. « Béchara El Khoury, l’indépendance, le combat d’une vie », sur L'Orient-Le Jour, (consulté le 5 janvier 2020)
  2. (en-US) Katharine Q. Seelye, « Huguette Caland, 88, Dies; Celebrated Freedom in Art and Life », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 5 janvier 2020)

Liens ExternesModifier