Aurélie Champagne

romancière française

Aurélie Champagne, née en 1978, est une journaliste, animatrice de radio, blogueuse et écrivaine française ayant des origines malgaches et indochinoises. Elle est l'auteure du roman Zébu Boy[1], roman ayant en toile de fond l'insurrection de 1947 à Madagascar.

Aurélie Champagne
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Razafindrakoto
Nationalité
Formation
École française de journalisme (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité

BiographieModifier

Aurélie Champagne est née en 1978 d'un père portant le nom Razafindrakoto, d'origine malgache, qui lui parle très peu de son pays d'origine, et d'une mère d'origine indochinoise. En 2000, avant d’effectuer des études supérieures en faculté à Paris, elle part à Madagascar, à la recherche de ses racines. Elle y découvre ce pays, et également son histoire contemporaine, notamment la période précédant l’indépendance, qu’elle raconte à travers une nouvelle consacrée à l’insurrection de 1947, une insurrection sauvagement réprimée par le pouvoir colonial français[2],[3]. Sa formation la fait passer également par l'École française de journalisme (EFJ)[3].

Après ses études, elle produit des documentaires sur la culture et la société, pour France Inter et France Culture (Alternatives, Le Vif du sujet, Sur les Docks). Après diverses collaborations en presse écrite et sur le web, elle rejoint la rédaction de Rue89 en 2011 pour y développer le service culture. Elle continue également d’animer un blog sonore et illustré Chez Francis, dédié à la grande précarité et au suivi de personnes à la rue. Sur le tumblr Chers Voisins et sur le site chersvoisins.net, elle collectionne aussi les mots de voisins avec Olivier Volpi[4].

Elle intervient sur Radio Canada[2] et au sein de Rue89[5]. En 2014, elle co-anime avec François Sauvestre la matinale de la radio Le Mouv’. François Sauvestre est chargé de l’information [4],[6],[5].

Un deuil en 2014 la décide à reprendre le projet de livre sur Madagascar. De ce travail résulte le roman Zébu Boy, publié en 2019 et notamment distingué par le prix Le livre à Metz 2020, se déroulant dans le contexte de l’insurrection de 1947 et de la fin des années 1940 sur l’île, alors territoire de l’Empire colonial français, avec des personnages de fiction inspirés en partie par des personnes de sa famille et par leurs proches[3],[7],[8],[9].

RéférencesModifier

  1. « Zébu Boy », sur Monsieur Toussaint Louverture, (consulté le )
  2. a et b Alexiane Guchereau, « "Zébu boy" d’Aurélie Champagne chez Monsieur Toussaint Louverture », Livres Hebdo,‎ (lire en ligne)
  3. a b et c Soa, « « Zébu Boy » : Madagascar en 1947 raconté par Aurélie Champagne », Journal de l’économie,‎ (lire en ligne)
  4. a et b « Aurélie Champagne et François Sauvestre prennent les commandes de la matinale du Mouv' », Le Zapping du PAF,‎ (lire en ligne)
  5. a et b Joséphine Lebard, « La matinale du Mouv', voyage en navette spéciale », Télérama,‎ (lire en ligne)
  6. Alexandre Piquard et Alexis Delcambre, « Le Mouv' parie sur davantage d'électro et de numérique », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  7. Salomé Kiner, « Zébu Boy, l’homme qui parlait à l’oreille des absents, un premier roman signé Aurélie Champagne », Le Temps,‎ (lire en ligne)
  8. Antonin Iommi-Amunategui, « Zébu Boy, du front à l’insurrection. La révolte malgache de 1947 par Aurélie Champagne », Libération,‎ (lire en ligne)
  9. Anne Bocandé, « Madagascar : Zébu Boy , la vie à tout prix », Jeune Afrique,‎ (lire en ligne)

Liens externesModifier