Ouvrir le menu principal

Atsuko Wakai

karatéka japonaise 6e dan, quadruple championne du monde de kata
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wakai (homonymie).

Atsuko Wakai
Image illustrative de l’article Atsuko Wakai
Atsuko Wakai aux 3e championnats asiatiques de karaté de l'AKF (1997)
Contexte général
Sport Karaté
Biographie
Nom de naissance あつこ わかい
Nationalité sportive Drapeau du Japon Japon
Naissance (48 ans)
Lieu de naissance Gifu (Japon)
Entraîneur Yasufumi Ohno (Seigokan); Akira Shiomi (JKF)
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Championnats du monde de karaté (1998, 2000, 2002, 2004) 4 0 0
Jeux asiatiques (1998, 2002) 2 0 0
Jeux Mondiaux (1997, 2001, 2005) 3 0 0

Atsuko Wakai (japonais: 若井 敦子), 6e dan de karaté goju-ryu, est née le 12 septembre 1971 à Gifu.

HistoriqueModifier

Elle est une karatéka japonaise qui a remporté de nombreuses épreuves internationales en kata individuel féminin, notamment les championnats du monde de karaté 1998, 2000, 2002 et 2004. De fait, elle est considérée par certains sites spécialistes comme la femme la plus titrée de l'histoire de son sport après la Turque Yıldız Aras[1].

BiographieModifier

Alors qu'elle est très jeune, âgée d'environ quatre ans, Atsuko Wakai est victime d'un accident de voiture qui l'oblige à rester hospitalisée pendant quatre mois avec de graves blessures à la tête. Ces dernières ayant affecté son système nerveux, elle ne peut faire bouger son corps à nouveau que petit à petit, au fil d'une longue convalescence. Aussi, une fois sortie de l'hôpital, ses parents l'inscrivent dans un club de karaté (Dojo Gifu - 岐阜道場) de Seigokan, sous la direction technique de Shihan Yasufumi Ohno (8e dan), son premier maître, pour l'aider à retrouver force et coordination[2].

PalmarèsModifier

RéférencesModifier

Voir aussiModifier