Ouvrir le menu principal
CMA France
CMA France, établissement fédérateur du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat

CMA France, anciennement l’Assemblée permanente des chambres de Métiers et de l'Artisanat (APCMA)[1], est l'établissement national fédérateur du réseau des Chambres de métiers et de l'artisanat (CMA) françaises. Le siège de CMA France est située à Paris.

HistoriqueModifier

Administrées par des élus eux-mêmes artisans, les CMA accompagnent les entreprises artisanales tout au long de leur vie, depuis leur création jusqu’à leur transmission, dans l’objectif d’agir pour leur développement, leur compétitivité et leur pérennité.Établissements publics d’État sous la tutelle du ministère de l’Économie et des Finances, les CMA agissent, avec leurs partenaires, tels que les organisations professionnelles et les collectivités locales, pour que la place de l’artisanat soit reconnue à part entière dans l’économie, aux niveaux national et européen. Elles veillent également à ce que leurs intérêts soient pris en compte dans les programmes de développement, les lois et les réglementations ; puis à la bonne mise en œuvre de ces politiques.Les CMA sont fédérées autour d’un établissement national : CMA France.

Avec 88 établissements, le réseau des CMA a su s’adapter aux réformes des collectivités territoriales. Désormais structurées selon les nouvelles régions, les CMA ont conservé une grande proximité avec les entreprises et les autres acteurs du territoire, assortie d’une connaissance pointue des enjeux locaux auxquels celles-ci sont confrontées au quotidien.

MissionsModifier

Porte-parole des CMA métropolitaines et de l'outre-mer, CMA France est chargée de :

  • définir les positions prises par l'ensemble des chambres de métiers sur tous les problèmes de politique artisanale,
  • représenter l'ensemble des chambres de métiers et d'être leur porte-parole auprès des pouvoirs publics nationaux,
  • jouer le rôle de tête de réseau pour les chambres de métiers et de l'artisanat,
  • diffuser les informations et les bonnes pratiques.

Le réseau des CMA s’appuie sur 2 500 chefs d’entreprise élus par leurs pairs tous les 5 ans, qui connaissent les réalités du terrain et les besoins du tissu économique local. C’est ce qui fait la force et l’expertise du réseau. À leurs côtés, 11 000 collaborateurs œuvrent chaque jour au service des artisans.

InstancesModifier

Président de CMA France Bernard Stalter a été élu le 13 décembre 2016 pour un mandat de 5 ans.

Domaines d’interventionModifier

Ses instances assurent l’animation du réseau, développent des services communs et des actions collectives. Par le travail de ses commissions et de l’assemblée générale, CMA France assure la synthèse des propositions émanant des CMA. Ses délibérations sont communiquées aux ministères en lien avec l’artisanat.

CMA France et les CMA sont les partenaires privilégiés des organisations professionnelles du secteur de l’artisanat et les interlocuteurs des pouvoirs publics locaux, nationaux et européens. L’ambition du réseau est de porter les réalités du terrain auprès des décideurs publics en ayant un rôle central et pivot avec l’ensemble des acteurs.

CMA France joue un rôle de porte-parole, d’animateur et de conseil, auprès des chambres de métiers et de l'artisanat dans leurs différents domaines d’interventions.

CMA France assure de nombreux services communs à toutes les chambres de métiers et de l'artisanat : questions économiques, apprentissage et formation, statut de l’artisan, qualification, formalités administratives, statistiques et études.

De plus, CMA France entretient des relations suivies avec les pouvoirs publics, les organismes publics et parapublics, les entreprises publiques et privées qui agissent dans l’environnement des entreprises artisanales et les réseaux d’appui aux créateurs-repreneurs d’entreprises.

Relation internationalesModifier

CMA France participe à la représentation de l’artisanat français auprès de l’Union européenne. Membre de l’Union européenne de l’artisanat et des PME (SME United), elle est en relation avec ses homologues des pays membres. Par son action, elle contribue à l’intégration de l’artisanat dans les programmes européens qui sont mis en œuvre dans les régions par les chambres de métiers et de l’artisanat.

RéférencesModifier

  1. Décret n° 2019-56 du 30 janvier 2019 substituant la dénomination « CMA France » à la dénomination « assemblée permanente des chambres de métiers et de l'artisanat », (lire en ligne)

Voir aussiModifier