Ouvrir le menu principal

Aspern (film)

film sorti en 1985
Aspern
Titre original Aspern
Réalisation Eduardo de Gregorio
Scénario Michaël Graham d'après la nouvelle d'Henry James
Acteurs principaux
Sociétés de production VO Films
Oxala
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau du Portugal Portugal
Genre Comédie dramatique
Durée 96 min
Sortie 1985

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Aspern est un film franco-portugais réalisé par Eduardo de Gregorio, sorti en 1985.

SynopsisModifier

Une maison française d'éditions délègue à Lisbonne l'un de ses experts, Jean Decaux, dans le but de mettre la main sur des documents inédits du défunt Jeffrey Aspern, célèbre romancier des années 1930. Les éditeurs croient savoir que ces papiers seraient détenus par Juliana Barther, la maîtresse d'Aspern, dans la maison de laquelle l'écrivain est mort. Usant de subterfuges, Jean convainc Juliana de lui louer une chambre. Celle-ci vit recluse avec sa nièce Tita, une austère vieille fille. Jean noue pourtant des liens amicaux avec cette dernière, lui dévoile la raison de sa présence et obtient son aide dans ses investigations. Mais, après avoir été surpris par Juliana alors qu'il était en train de fouiller dans ses affaires, il quitte la maison afin que le temps apaise l'évènement. Lorsqu'il revient, Tita lui apprend que Juliana est morte et qu'elle est en possession des fameux manuscrits. Elle lui propose alors un étrange marché : en échange des papiers tant convoités, elle veut connaître le bonheur en devenant sa femme. Devant son refus, elle brûle immédiatement tous les manuscrits.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

ProductionModifier

HistoriqueModifier

TournageModifier

Autour du filmModifier

Lien externeModifier

Notes et référencesModifier

  1. 1929 pour la traduction française par M. Le Corbeiller : Les Papiers de Jeffrey Aspern, précédé du Tour d'écrou, Éditions Stock (notice BnF no FRBNF12619206).
  2. Nom d'artiste de Maria José Branco.
  3. Source : Le Nouvel Observateur no 1077 du mercredi , où, page 60, Michel Cournot précise la sortie du film ce même jour en France dans sa rubrique cinéma titrée : Chantage à Venise.
  4. Lors du « Cycle Bulle Ogier » présenté en mai 2012 à la Cinémathèque française, l'année indiquée en regard du film était 1982 sans autre précision ; il s'agit de l'année de sa présentation à la Quinzaine des réalisateurs (le film n'ayant apparemment pas été soumis à la commission de classification du CNC).
  5. Source : The TCM Movie Database États-Unis.
  6. Source : selon la Bibliothèque du film, la production aurait été lancée en 1981.
  7. Site de la Quinzaine des réalisateurs : Quinzaine 1982
  8. Sorti en France en 1992, visa d'exploitation CNC no 81268 délivré le .