Arthur Verhaegen

architecte

Arthur Verhaegen, né le à Bruxelles et mort le (à 70 ans) à Ixelles, est un ingénieur, architecte, décorateur, homme politique, écrivain et résistant belge.

Arthur Verhaegen
Groot Begijnhof Sint-Amandsberg - Sint-Amandstraat 1.jpg
Fonction
Député
Titre de noblesse
Baron
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 70 ans)
IxellesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Religion
Parti politique
Membre de
Guild of Saint Thomas and Saint Luke (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Armes de Verhaegen.png
blason
Vue sur le nouveau Grand béguinage de Gand, dernier béguinage en activité construit en Europe de 1872 à 1875 et dessiné par Arthur Verhaegen en collaboration avec Jean-Baptiste Bethune.

Il est le petit-fils du juriste Pierre-Théodore Verhaegen (1796-1862), fondateur de l'Université libre de Bruxelles.

Sa vieModifier

Il commence sa formation à l'université de Gand de 1865 à 1870 d'où il sort ingénieur des ponts et chaussées en 1870. C'est lors de ses études qu'il fait une rencontre décisive avec l’architecte Jean-Baptiste Bethune, promoteur, dans la lignée d’Augustus Pugin, du style néogothique et adhère à la Gilde Saint-Luc qui promeut ce mouvement architectural.

Arthur Verhaegen collabore étroitement avec Bethune dans d'importants chantiers : le Grand béguinage de Saint-Amand à Gand, dernier béguinage en activité construit en Europe de 1872 à 1875, et l'abbaye de Maredsous (1873-1881). Parmi ses élèves, il initie à l'art du vitrail Gustave Ladon ,originaire de Gand, et l'engage comme collaborateur.

Arthur Verhaegen est également actif comme restaurateur pour la cathédrale Saint-Sauveur de Bruges, la collégiale Sainte-Gertrude de Nivelles et le château de Gérard le Diable à Gand.

Il est également actif en politique, œuvre en faveur d'un catholicisme social et se dévoue pour les classes défavorisées dans la Société de Saint-Vincent de Paul. Il est l'auteur de diverses publications dans le domaine social.

Son attitude patriotique durant la Première Guerre mondiale lui vaut d'être incarcéré par l'occupant allemand et il meurt en 1917 peu de temps après sa libération, des séquelles des mauvais traitements subis.

Quelques publicationsModifier

  • À propos du programme ouvrier des catholiques, 1900
  • Antisocialistische werkliedenbond van Gent. Beknopt overzicht van eenige punten der staathuishoudkunde lessen gegeven aan de leden van Gent
  • Une descendance légitime des anciens ducs de Brabant, 1888.
  • Dévotions populaires et croyance en Dieu,
  • Eenige lessen over staathuishoudkunde gegeven in 1911 aan de jonge leden van den Antisocialistischen Werkliedenbond van het arrondissement Gent
  • Het collectivisme. (Leçons données à Louvain durant la quatrième Semaine Sociale en 1911)
  • Jules Lammens et les œuvres catholiques. Esquisse biographique, 1909
  • L'État hors de l'École!
  • L'hôpital de la Byloke à Gand, monographie publiée sous le patronage de l'État, de la Flandre Orientale et de la ville de Gand
  • La question scolaire, 1902
  • Le cardinal de Franckenberg, archevêque de Malines (1726-1804)
  • Le minimum de salaire, 1892
  • Les cinquante dernières années de l'ancienne Université de Louvain (1740-1797). Essai historique suivi d'une notice biographique sur l'avant-dernier recteur magnifique Pierre-Théodore Verhaegen, 1884
  • Les missionnaires belges du Congo
  • Projet de loi relatif à l'amélioration du cours de l'Escaut entre Anvers et le Kruisschans et aux travaux qui en sont la conséquence
  • Proposition de loi sur l'affiliation aux unions ouvrières, 1914
  • La régie nationale des chemins de fer de l'État et l'avant-projet sur l'exploitation des chemins de fer de l'État
  • Soixante-quinzième anniversaire de l'indépendance nationale, 1830, 1905
  • Le suffrage universel pur et simple, 1911
  • Vingt-cinq années d'action sociale

BibliographieModifier

  • Joseph E. Nève de Mévergnies, "Arthur Verhaegen", dans : Biographie nationale de Belgique, t. XXVI, Bruxelles, 1936-38, col. 610-617.
  • Luc Verpoest, "Verhaegen, Arthur", dans : Dictionnaire de l'architecture en Belgique de 1830 à nos jours, Anvers, 2003, p. 591.

Liens externesModifier