Cathédrale Saint-Sauveur de Bruges

édifice religieux belge

Cathédrale Saint-Sauveur
La cathédrale vue depuis le beffroi de Bruges.
La cathédrale vue depuis le beffroi de Bruges.
Présentation
Nom local Sint Salvatorskathedraal
Culte catholique
Type Église Cathédrale
Rattachement Diocèse de Bruges
Début de la construction Xe siècle
Fin des travaux XIXe siècle
Style dominant gothique
Site web www.kathedraalbrugge.beVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Flandre-Occidentale
Ville Bruges
Coordonnées 51° 12′ 20″ nord, 3° 13′ 18″ est
Géolocalisation sur la carte : Belgique
(Voir situation sur carte : Belgique)
Cathédrale Saint-Sauveur

La cathédrale Saint-Sauveur (en néerlandais : Sint Salvatorskathedraal) est un édifice religieux catholique sis à Bruges, en Belgique. Bâtie au Xe siècle elle est la plus ancienne église de Bruges. D'abord église paroissiale, elle devint le siège de l'évêché de Bruges au début du XIXe siècle[1], après la destruction de la cathédrale Saint-Donatien lors de l'occupation française en 1799. Elle est dédiée au saint Sauveur (Jésus-Christ).

HistoireModifier

 
L'intérieur, vue de la nef (restaurée).
 
La tour de la cathédrale, avec le beffroi de Bruges à gauche.

En 1478, les chevaliers de la Toison d'or se réunissent dans l'église Saint-Sauveur après la mort de Charles le Téméraire, pour élire son successeur.

ArchitectureModifier

Imposant édifice gothique, en brique, la cathédrale est flanquée d'une tour-clocher haute de 79 mètres, dont le couronnement a été achevé entre 1846 et 1849 en néoroman par un architecte anglais, Robert Dennis Chantrell (en).

PatrimoineModifier

Dans l'égliseModifier

Bien que victime de plusieurs incendies, la cathédrale Saint-Sauveur n'en conserva pas moins de nombreuses œuvres d'art.

Au 'Trésor de la cathédrale'Modifier

Le Trésor, installé dans le bâtiment du chapitre, est constitué essentiellement de peintures, notamment de Dirk Bouts, et abrite des œuvres d'art provenant de l'ancienne cathédrale Saint-Donatien et d'anciens couvents de Bruges :

Le grand orgueModifier

 
Le grand orgue

L'orgue a été construit vers 1717-19 par le facteur Jacob Van Eynde (nl). En 1935, afin de permettre un agrandissement important, l'orgue est déménagé sur la tribune de la nef par la maison Klais de Bonn. Le buffet du grand orgue est alors flanqué de deux imposantes tourelles de pédale et la console est remplacée. En 1988, le facteur Frans Loncke & fils de Zarren effectue une révision et une extension de l'orgue. Depuis, l'entretien est la responsabilité des facteurs Paul Andriessen & Anneessens. L'instrument comporte 60 jeux, 3 claviers manuels et un pédalier avec transmissions électro-pneumatiques.

Composition

Positif 
56 notes
Holpijp 8'
Prestant 4'
Fluit 4'
Oktaaf 2'
Terts 1 3/5'
Kleine Kwint 1 1/3'
Stemmeke 1'
Cimbel II
Vulwerk III
Kromhoorn 8'
I. Positif haut
Gedekt 8'
Principaal 8'
Oktaaf 4'
Gemshoorn 4'
Nazard 2 2/3'
Woudfluit 2'
Mixtuur III
Schalmei 8'
Grand Orgue 
56 notes
Gedekt 16'
Prestant 8'
Roerfluit 8'
Gamba 8'
Oktaaf 4'
Fluit 4'
Nazard 2 2/3'
Oktaaf 2'
Nachthoorn 2'
Sesquialter II
Vulwerk IV
Scherp III
Solo Cornet V
Pommer 16'
Trompet 8'
Klaroen 4'
Récit Expressif 
56 notes
Roergedekt 8'
Grote Fluit 8'
Gamba 8'
Zweving 8'
Kwintadeen 8'
Principaal 4'
Dwarsfluit 4'
Oktaaf 2'
Echocornet III-V
Cimbel II
Dulciaan 16'
Trompet 8'
Hobo 8'
Pédale 
30 notes
Principaal 16'
Gedekt 16'
Zachtbas 16'
Kwint 10 2/3'
Oktaaf 8'
Fluit 8'
Oktaaf 4'
Gedekt 4'
Cimbel II
Ruispijp III-IV
Bazuin 16'
Trompet 8'
Schalmei 4'

GalerieModifier

Sources et référencesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

  1. Par la bulle du , Grégoire XVI rétablit le diocèse de Bruges avec la Flandre-Occidentale comme territoire et l'église Saint-Sauveur comme cathédrale.