Ouvrir le menu principal

Armand Bloch

sculpteur français (1866-1933)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bloch.
Armand Bloch
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata
Montbéliard
Nom de naissance
Armand Lucien Bloch
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinction

Armand Lucien Bloch, dit Armand Bloch, né le à Montbéliard, où il est mort en 1933, est un sculpteur français.

Sommaire

BiographieModifier

Fils du sculpteur Maurice Bloch qui avait créé une maison de fonte d'art en 1857, Armand Bloch naît le à Montbéliard en Franche-Comté. Il entre à l’École des beaux-arts de Paris en 1884 ou il est élève des sculpteurs Alexandre Falguière et Antonin Mercié[1].

Il expose au Salon des artistes français dès 1885 et en est sociétaire de 1888 à 1932. Il y obtient une médaille d'argent en 1924[2].

Il travaille dans son atelier parisien, mais conserve des liens étroits avec son pays natal de Montbéliard, où ses frères Léon et Julien ont repris l’entreprise familiale proche de la gare de Montbéliard et du château de Montbéliard.

Avec son père, il exécute le Monument à Pierre-Frédéric Dorian, inaugurée à Montbéliard le , envoyé à la fonte sous le régime de Vichy[3],[4]. En 1900, il obtient une médaille d'argent à l’Exposition universelle.

La statue en bronze de son Monument au chevalier de la Barre érigé en 1906 sur le parvis de la basilique du Sacré-Cœur de Montmartre à Paris, puis transféré dans le square Nadar en 1926, fut également envoyée à la fonte durant la Seconde Guerre mondiale[5],[6].

Œuvres dans les collections publiquesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Édouard-Joseph, Dictionnaire biographique des artistes contemporains, tome 1, « A-E », Art & Édition, 1930, p. 146.
  2. Édouard-Joseph, op. cit..
  3. [PDF] Fonte d'art à Montbeliard, en ligne.
  4. « Monument à Pierre-Frédéric Dorian – Montbéliard (fondu) », notice sur e-monumen.net.
  5. « Monument au chevalier de La Barre – Paris, 18e arr. (fondu) », notice sur e-monumen.net.
  6. Une statue du chevalier par Emmanuel Ball la remplace depuis le .
  7. « Supplicié », notice sur musee-orsay.fr.
  8. « Le Martyr », notice sur musee-orsay.fr.
  9. « Alexandre Lunois », notice sur musee-orsay.fr.
  10. « Armand Bloch, Masques de peintres, sculpteurs, architectes et graveurs français du XIXe siècle et contemporains, 1913 », notice sur roubaix-lapiscine.com.

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier