Arche de l'amitié entre les peuples

monument à Kiev

L'Arche de l'amitié entre les peuples (en ukrainien : Арка дружби народів), ou Arche commémorative de l'Amitié des Peuples, est un monument datant de l'ère soviétique situé au bord du Dniepr, à Kiev, capitale de l'Ukraine.

Arche de l'amitié entre les peuples
Image dans Infobox.
Présentation
Matériau
Localisation
Adresse
Coordonnées

C'est une arche de grande taille, d'un diamètre de 50 mètres[1] et d'une hauteur de 35 mètres[2], construite en un alliage à base de titane[3], accompagnée d'une stèle en granit représentant le traité de Pereïaslav de 1654 et de personnages en bronze représentant l'ouvrier et l'agriculteur[4],[5]. Sa construction a commencé en 1978 et elle a été inaugurée en 1982 par Volodymyr Chtcherbytskiï, secrétaire général du Parti communiste d'Ukraine[3] pour célébrer l'amitié entre le peuple ukrainien et le peuple russe, célébrer le 60e anniversaire de la formation de l'Union Soviétique[4] ainsi que les 1500 ans de la ville de Kiev[4].

Après la victoire de l'Ukraine à l'Eurovision 2016, et pour l'organisation de l'Eurovision 2017 dans la ville de Kiev, l'Arche est temporairement repeinte aux couleurs de l'arc-en-ciel et renommée Arche de la diversité (nom basé sur le slogan Celebrate Diversity).

Dans la ligne des réalisations monumentales des rives du DneprModifier

Il s'inscrit dans une série de monuments ponctuant la ligne des collines escarpées des rives du Dnepr (de l'amont vers l'aval) : monument de Saint Vladimir, monument aux droits de Magdebourg, arche de l'amitié entre les peuples, monument aux morts de la Seconde Guerre mondiale, et statue de la Mère-Patrie. Si le sommet des collines était surtout occupé par de multiples églises et monastères, nombreux sont ceux qui ont été dynamités par les autorités soviétiques dans les années 1920 et 30. On compte aujourd'hui (de l'amont vers l'aval) le monastère de Saint-Cyrille, l'église Saint-André et de la dîme (détruite), le monastère Saint-Michel-au-Dôme-d'Or (détruit pour laisser place à un ensemble monumental à Lénine et reconstruit), la tombe d'Askold, la Laure des Grottes de Kiev et le monastère Saint-Michel-de-Vydoubytch.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :