Volodymyr Chtcherbytskiï

Vladimir Vassilievitch Chtcherbitski (en russe : Щербицкий, Владимир Васильевич) ou Volodymyr Vassylovytch Chtcherbytskiï (en ukrainien : Володимир Васильович Щербицький – né à Verkhnodniprovsk, dans l'oblast de Dnipropetrovsk, le et décédé à Kiev le ) est un homme d'État ukrainien[1].

Vladimir Chtcherbitski
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Parlementaire du Soviet suprême de l'Union soviétique
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 71 ans)
Feofaniya Clinical Hospital (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
Володимир Васильович ЩербицькийVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Allégeance
Formation
Ukrainian State University of Chemical Engineering (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Conjoint
Ariadne Scherbitsky (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Parti politique
Membre de
Grade militaire
Conflit
Distinctions
Liste détaillée
Médaille pour la victoire sur l'Allemagne dans la Grande Guerre patriotique de 1941-1945
Ordre de Georgi Dimitrov (en)
Médaille pour la défense du Caucase
Ordre de Lénine (, , , , et )
Médaille pour le Mérite au Travail (en) ()
Médaille « marteau et faucille » (d) ( et )
Héros du travail socialiste ( et )
Order of the Victorious February (d) ()
Ordre de la Révolution d'Octobre ( et )
Prix Lénine ()
Ordre de la Guerre patriotique de 1re classe ()Voir et modifier les données sur Wikidata
signature de Volodymyr Chtcherbytskiï
Signature
Щербицький.jpg
Vue de la sépulture.

CarrièreModifier

Vétéran de la Seconde Guerre mondiale[2] Vladimir Chtcherbitski fut chef de gouvernement de la république socialiste soviétique d'Ukraine de 1961 à 1963 puis à nouveau de 1965 à 1972.

À partir de 1972, il fut le secrétaire général du Parti communiste d'Ukraine. Dans les années 1980, il conduisit la politique de russification de l'Ukraine ouvrant la porte à l'épuration du parti communiste ukrainien et l'arrestation des militants pour la défense des droits de l'homme[3]. En septembre 1989, il décida de se retirer, officiellement pour raison de santé, succédé à ce poste par Volodymyr Ivachko.

En fait, le , lors de la réunion du comité central du PCUS organisé sur le problème des nationalités, le président Mikhail Gorbatchev réussit à mettre à l'écart les « conservateurs » menés par Viktor Tchebrikov et Vladimir Chtcherbitski.

Il meurt cinq mois plus tard. Parmi les causes possibles de sa mort on évoque le cancer[4], la pneumonie et le suicide[5]. Il est enterré au cimetière Baïkove, à Kiev. Son épouse est décédée en 2015 à 92 ans.

Notes et référencesModifier

  1. (en)David R. Marples, The Collapse of the Soviet Union, 1985-1991, Routledge, (ISBN 978-1-317-86998-6, lire en ligne)
  2. (ru)Biographie de Vladimir Vassilievitch Chtcherbitski sur www.warheroes.ru
  3. (ru) M. Yves GUÉNA, « Projet de loi autorisant la ratification du traité d'entente et de coopération entre la République française et l'Ukraine. N° 47 Sénat, session ordinaire de 1995-1996. Annexe au procès-verbal de la séance du 26 octobre 1995. Rapport fait au nom de la commission des Affaires étrangères, de la défense et des forces armées », sur senat.fr, (consulté le )
  4. (en)Alfred J. Rieber, Alvin Z. Rubinstein, Perestroika at the Crossroads, Routledge, (ISBN 978-1-315-48943-8, lire en ligne)
  5. (ru) Evgueni Kisseliov, interview avec Dr Youri Chepoval, « Владимир Щербицкий — один из самых доверенных лиц Брежнева », sur echo.msk.ru,‎ (consulté le )

BibliographieModifier

  • (ru) Виталий Врублевский, Владимир Щербицкий: правда и вымыслы : записки помощника : воспоминания, документы, слухи, легенды, факты, Kiev: Dovira, 1993 (ISBN 978-5-851-54038-7), 252 p.

Liens externesModifier