Appaloosa (film)

film sorti en 2008
Appaloosa
Titre original Appaloosa
Réalisation Ed Harris
Scénario Ed Harris
Robert Knott
Histoire
Robert B. Parker
Acteurs principaux
Sociétés de production New Line Cinema
Axiom Films
Groundswell Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Western
Durée 115 min
Sortie 2008

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Appaloosa est un western américain réalisé par Ed Harris sorti en 2008. Il est adapté du roman du même nom de l’auteur de romans policiers Robert B. Parker.

SynopsisModifier

L’histoire se déroule en 1882. Après La guerre de Sécession, Everett Hitch (dont l'arme principale est une Winchester modèle 1873) a quitté l'armée et depuis 11 ans, est le second de Virgil Cole ; ils louent leurs services comme policiers intérimaires (marshals) selon les besoins des communautés locales.

Ils sont recrutés par la municipalité d'Appaloosa, une ville en apparence ordinaire, où Randall Bragg, un riche fermier, profite de la puissance que lui confère sa fortune pour établir sa mainmise sur la région. Il laisse ses hommes faire régner la terreur à Appaloosa. Lorsque le shérif Jack Bell et ses adjoints sont venus arrêter deux hommes de Bragg, ce dernier les a abattus de sang froid.

Cole et Hitch réussissent à imposer leur autorité à Appaloosa ; parallèlement, ils entrent en relation avec Allison French, et Cole entame une liaison avec elle.

Un témoin du meurtre de Jack Bell s'étant rallié à eux, ils arrêtent Bragg, qui est jugé et condamné à mort. Mais au cours de son transfert au chef-lieu de comté, il est délivré par ses hommes à la tête desquels se sont mis deux aventuriers, les frères Shelton.

Cole et Hitch réussissent à rejoindre le groupe au moment où il est menacé par un groupe d'Indiens Chiricahuas ; ils concluent une alliance provisoire pour gagner la ville la plus proche. Là, les hostilités reprennent : un combat a lieu avec les frères Shelton ; ceux-ci sont tués, mais Cole est blessé au genou, et Bragg réussit à s'enfuir.

Revenus à Appaloosa, ils apprennent par la suite que Bragg a obtenu la grace du Président Chester A. Arthur (ils auraient travaillé ensemble avant que Bragg se rende à Appaloosa). Il revient même à Appaloosa et rachète l’hôtel de la ville. Moins violent qu'auparavant, il réussit à se faire bien voir par les conseillers municipaux.

Cole, qui vit paisiblement dans une maison en compagnie d’Allie, est assez perplexe devant le retour de Randall Bragg, comme en témoigne le dialogue suivant :

« – Pourquoi crois-tu qu’il soit revenu ?

– L’orgueil est une chose étonnante, Allie… »

Hitch craint le pire des scénarios : que l’ancien exploiteur, auréolé d’une réputation nouvelle, convainque les notables de chasser Cole et qu'il puisse ensuite regagner son emprise sur la ville et sur son exploitation minière (voire sur Allison dont la fidélité n'est pas la principale qualité).

Il décide de partir, mais seulement après avoir réglé le problème Bragg : ayant rendu son étoile, il le défie en duel et le tue, puis quitte Appaloosa en espérant permettre à Cole de continuer à y vivre.

Fiche techniqueModifier

Producteurs associés : Kathryn Himoff, Candy Trabuco et Janice Williams
Producteurs exécutifs : Sam Brown, Caldecot Chubb, Toby Emmerich et Michael London

DistributionModifier

Sources et légende : version française (VF) sur RS Doublage[2] et Voxofilm[3]. Version québécoise (VQ) sur Doublage Québec[4]

AccueilModifier

SortieModifier

Appaloosa a été présenté en avant-première française au festival de Deauville, le (hommage à Ed Harris).

Accueil critiqueModifier

Appaloosa
Score cumulé
SiteNote
Metacritic64/100[Note 1]
Rotten Tomatoes76 %[Note 2]
Allociné [5]
Compilation des critiques
PériodiqueNote

Il a reçu un accueil critique favorable, recueillant 76 % de critiques positives, avec une note moyenne de 6,610 sur la base de 163 critiques collectées, sur le site agrégateur de critiques Rotten Tomatoes[6] Le consensus dit: « Un genre occidental traditionnel, Appaloosa se distingue par une psychologie intelligente, un triangle amoureux intrigant et une bonne chimie entre les rôles principaux ». Sur Metacritic, il obtient un score de 64100 sur la base de 32 critiques collectées[7].

En France, le film obtient une note moyenne de 45 sur le site Allociné, qui recense 23 titres de presse[5].

Box-officeModifier

Le film a été un semi-échec commercial, rapportant environ 27 665 851 $ au box-office mondial, dont 20 211 394 $ en Amérique du Nord, pour un budget de 20 000 000 $[8]. En France, il a réalisé 305 639 entrées[9].

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
  États-Unis
  Canada
20 211 394 $ - -
  France 305 639 entrées - -

  Total mondial 27 665 851 $ - -

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Moyenne réalisée sur 32 critiques
  2. Moyenne réalisée sur 163 critiques

RéférencesModifier

  1. Appaloosa sur The Numbers
  2. « Fiche du doublage français du film » sur RS Doublage, consulté le 14 décembre 2014
  3. « Fiche du doublage français du film » sur Voxofilm, consulté le 14 décembre 2014
  4. « Fiche du doublage québécois du film » sur Doublage Québec, consulté le 14 décembre 2014
  5. a et b « Appaloosa - critiques presse », sur Allociné (consulté le 26 mars 2020)
  6. Appaloosa sur Rotten Tomatoes.
  7. Appaloosa sur Metacritic.
  8. Appaloosa sur Box Office Mojo.
  9. Appaloosa sur JP‘s Box-Office.

Liens externesModifier