Antoine Ier d'Oldenbourg

aristocrate allemand

Antoine Ier est un prince de la maison d'Oldenbourg né le et mort le à Oldenbourg. Il règne sur le comté d'Oldenbourg de 1529 à sa mort.

Antoine Ier d'Oldenbourg
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Famille
Père
Mère
Anna of Anhalt-Zerbst (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Conjoints
Sophie de Saxe-Lauenbourg (en)
Sophie de Saxe-Lauenbourg (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Jean VII d'Oldenbourg
Katherine von Oldenburg (d)
Christian von Oldenburg (d)
Anne d'Oldenberg (d)
Antoine II d'Oldenbourg-Delmenhorst
Clara von Oldenburg (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion
Graf Anton I. von Oldenburg.JPG
Vue de la sépulture.

BiographieModifier

Antoine Ier est le benjamin des quatre fils du comte Jean V d'Oldenbourg et de son épouse Anne d'Anhalt-Zerbst. À la mort de son père, en 1526, ses quatre fils lui succèdent conjointement. L'aîné Jean VI obtient une position prééminente, mais il est contraint d'abdiquer en 1529 par Antoine et son frère Christophe, destiné à une carrière ecclésiastique. Antoine ne tarde pas à écarter Christophe pour régner seul[1].

Antoine Ier régularise les relations entre l'Oldenbourg et la Frise orientale. Un double mariage est prévu entre la maison d'Oldenbourg et les Cirksena : la sœur d'Antoine, Anne, épouse le comte Ennon II de Frise orientale, tandis qu'Antoine doit épouser la sœur d'Ennon, également prénommée Anne ; mais cette dernière meurt avant que le mariage puisse être célébré[1].

Antoine Ier favorise la Réforme dans ses États, davantage par pragmatisme que par réelle conviction, car il a en vue la sécularisation des établissements religieux. Il ne fait pas preuve de sectarisme sur ce plan et ne cherche pas à réguler l'exercice de la religion[1]. Lors de la guerre de Schmalkalden, il apporte un soutien logistique aux Impériaux lors de leur siège de Brême, en échange de quoi il est autorisé à reconquérir le comté de Delmenhorst (de), perdu en 1482 au profit de la principauté épiscopale de Münster (membre de la Ligue de Smalkalde et adversaire de l'empereur). Delmenhorst est prise dans la nuit du [2].

Mariage et descendanceModifier

En 1537, Antoine Ier épouse la princesse Sophie (1521-1571), fille du duc Magnus Ier de Saxe-Lauenbourg. Six enfants sont nés de cette union :

  • Catherine (), épouse en 1561 le comte Albert II de Hoya (de) ;
  • Anne (), épouse en 1566 le comte Jean-Gonthier Ier de Schwarzbourg-Sondershausen ;
  • Jean VII (), comte d'Oldenbourg et de Delmenhorst ;
  • Christian () ;
  • Claire () ;
  • Antoine II (), comte de Delmenhorst.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

RéférencesModifier

  1. a b et c Schmidt 1992, p. 34.
  2. Schmidt 1992, p. 35.

BibliographieModifier

  • (de) Heinrich Schmidt, « Anton I. », dans Biographisches Handbuch zur Geshichte des Landes Oldenburg, Isensee Verlag, (ISBN 3-89442-135-5), p. 34-36.