Ouvrir le menu principal

Anthologie de l'humour noir

livre de André Breton

Anthologie de l'humour noir
Auteur André Breton
Pays France
Genre anthologie
Éditeur Gallimard
Date de parution 1940 (revue et augmentée en 1950)
Chronologie

L'Anthologie de l’humour noir est une anthologie établie par André Breton publiée pour la première fois en 1940.
Il introduit chaque auteur retenu par une notice le situant dans le champ qu'il a lui-même défini dans une préface intitulée « paratonnerre » en hommage à un aphorisme de Lichtenberg retenu dans son choix de textes :

« Potence avec paratonnerre[1]. »

Sommaire

HistoriqueModifier

Genèse du projetModifier

Dès le début de l'année 1935 Breton fait part de son projet à Léon Pierre-Quint, responsable des Éditions du Sagittaire.

Les différentes éditionsModifier

La première édition de 1940 est frappée par la censure du régime de Vichy et les premiers exemplaires n'en sont diffusés qu'à partir du milieu de 1945[2].

En 1950, les Éditions du Sagittaire proposent l'ouvrage dans un format tout à fait différent[3]. Cette édition est revue par Breton qui supprime certains textes ou auteurs et en ajoute d'autres.

En 1966 est publiée l'édition définitive de l'anthologie chez Jean-Jacques Pauvert qui permet à Breton de diffuser enfin certains textes de Raymond Roussel dont l'éditeur Lemerre avait interdit la reproduction jusqu'alors[4].

Sur l'expression « humour noir »Modifier

C’est chez Huysmans que l'expression apparaît pour la première fois, dans un autoportrait à la troisième personne signée A. Meunier et publiée en 1885 dans Les Hommes d’aujourd’hui, dans lequel l’auteur caractérise la marque de ses œuvres depuis Les Sœurs Vatard comme « une pincée d’humour noir et de comique rêche anglais[5]». Breton semble toutefois être le premier à donner à l'expression « humour noir » le sens qu'elle possède désormais[6].

Les auteurs de l'édition définitive de 1966Modifier

BibliographieModifier

  • Christophe Graulle, André Breton et l’humour noir, Une révolte supérieure de l’esprit, L’Harmattan,

Notes et référencesModifier

  1. André Breton, Œuvres complètes – II, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 1992, p. 907.
  2. Étienne-Alain Hubert in André Breton, op. cit., p. 1749.
  3. Étienne-Alain Hubert in André Breton, op. cit., p. 1750.
  4. Étienne-Alain Hubert in André Breton, op. cit., p. 1751-1752.
  5. Joris-Karl Huysmans, « « J.-K. Huysmans » », Les hommes d’aujourd’hui, no 263,‎
  6. Étienne-Alain Hubert in André Breton, op. cit., p. 1761.