Ouvrir le menu principal

Antón García Abril

compositeur espagnol
Antón García Abril

Naissance (86 ans)
Teruel, Espagne
Activité principale Compositeur
Descendants Antón García-Abril (es)
Distinctions honorifiques Grand-croix de l'ordre d'Alphonse X le Sage
Médaille d'or du mérite des beaux-arts
Membre de l'Académie royale des beaux-arts Saint-Ferdinand

Antón García Abril (né le ) est un compositeur espagnol. Il est le père de l'architecte Antón García-Abril (es).

Sommaire

BiographieModifier

Il est né à Teruel, Aragón, en Espagne, le 19 mai 1933.

Entre 1974 et 2003, il est professeur de composition au Conservatoire royal supérieur de musique de Madrid[1]. En 1982, il est élu membre de l'Académie royale des beaux-arts Saint-Ferdinand de Madrid et en 2008, il est nommé membre de l'Académie royale des beaux-arts de San Carlos de Valence. Il est également président d'honneur de la Real Academia de Nobles y Bellas Artes de San Luis (es).

En 1998, il reçoit la médaille d'or du mérite des beaux-arts par le ministère de l'Éducation, de la Culture et des Sports[2], est récompensé du Premios Nacionales de Música de España (es) puis en 2006 du Premio Tomás Luis de Victoria (es), considéré comme l’équivalent du Cervantes pour la musique classique.

En 2014, il reçoit le prix FIMUCITÉ du Festival Internacional de Música de Cine de Tenerife (es) et en octobre de la même année, il reçoit la médaille d'or de l'académie de cinéma, en reconnaissance de son œuvre[3].

ŒuvreModifier

Il a composé plusieurs œuvres orchestrales, de musique de chambre et d'œuvres vocales. Il est également auteur de musiques de séries de télévision comme El hombre y la Tierra de Félix Rodríguez de la Fuente, Los Camioneros (es), Fortunata y Jacinta (es), Anillos de oro (es), Segunda enseñanza (es), Brigada Central (es), Santiago Ramón y Cajal, La ciudad no es para mí, Compuesta y sin novio (es) et Requiem por Granada (es).

En 1966, il a composé la musique du film Texas Adios, un western spaghetti avec Franco Nero. En 1969 il a travaillé avec le cinéaste madrilène Rafael Romero Marchent sur la musique de Manos torpes (es), un autre western spaghetti.

Il a composé l'Himno de Aragón (es)[1] sur commande des Cortes d'Aragon, l'hymne officiel de l'Aragon depuis 1989.

Ses œuvres de concert, de caractère symphonique, ont l'intention de continuer la tradition nationaliste espagnole avec les développements de pointe du moment. Néanmoins ces dernières années, la musique de García Abril semble tendre plus vers la nationalisme que vers l'avant-garde. Il se considère comme un étudiant et un admirateur de la mélodie à laquelle il ajoute de fréquents changements de rythmes et une orchestration généralement explosive.

ŒuvresModifier

  • Doce canciones sobre texto de Rafael Alberti (pour voix et orchestre, 1969)
  • Hemeroscopium (pour orchestre, 1972)
  • Concierto Aguediano (pour guitare amplifiée et orchestre, 1976)
  • Concierto Mudéjar (pour guitare et orchestre à cordes, 1986)
  • Vademecum (collection de douze pièces pour guitare, 1987)
  • Divinas palabras (opéra, 1992)
  • Concierto para piano y orquesta (1994)
  • Nocturnos de la Antequeruela (pour piano et orchestre, 1996)
  • Concierto de las tierras altas (pour violoncelle et orchestre, 1999)
  • Alba de los caminos (pour quintette à cordes et piano, 2007).

Musique de cinéma et de télévisionModifier

Entre 1956 et 1994, il a composé plus de 150 musiques pour la télévision et le cinéma dont :

DiscographieModifier

  • Musique pour guitare : Fantasía Mediterránea, Evocaciones, Sonata del Pórtico, Tres Preludios Urbanos - Francisco Bernier, guitare (10-13 septembre 2009, Naxos 8.572389) (OCLC 884912697)
  • 6 Partitas pour violon seul - Hilary Hahn, violon (28-30 juin 2017, SACD Decca / LP : 483 4778) (OCLC 1101713641) — Première mondiale au disque.

Notes et référencesModifier

(es) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en espagnol intitulé « Antón García Abril » (voir la liste des auteurs).
  1. a et b (es) « Antón García Abril (2013) », sur Premios de la Música Aragonesa (consulté le 18 mai 2019)
  2. (es) « Relación de premiados del año 1998 », sur Ministère de la Culture, (consulté le 18 janvier 2015) [PDF].
  3. (es) « Antón García Abril: «Pensaba que el cine se había olvidado de mí» », sur ABC.es, 22 de octobre de 2014

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier