Ouvrir le menu principal

Annaïg Le Meur

personnalité politique française

Annaïg Le Meur
Illustration.
A l'Assemblée, juin 2017
Fonctions
Députée de la 1re circonscription
du Finistère
En fonction depuis le
(2 ans et 4 jours)
Élection 18 juin 2017
Législature XVe
Groupe politique LREM
Prédécesseur Jean-Jacques Urvoas
Biographie
Date de naissance (46 ans)
Lieu de naissance Brest (Finistère)
Nationalité française
Parti politique LREM
Profession Kinésithérapeute

Annaïg Le Meur, née à Brest le 29 avril 1973, est une femme politique française. Élue députée de la Première circonscription du Finistère le 18 juin 2017. Elle est membre de La République en marche[1].[2]

Sommaire

BiographieModifier

EnfanceModifier

Annaïg Le Meur est née à Brest le 29 avril 1973. Elle passe ses premières années sur la commune de Milizac, aujourd’hui commune déléguée au sein de Milizac-Guipronvel avant que sa famille ne déménage sur Brest. Elle est la fille cadette d’un entrepreneur dans le BTP et d’une femme garde d’enfants. En 1991, elle obtient un baccalauréat série D (actuel Bac S) à Brest, puis part étudier la masso-kinésithérapie en région parisienne.

Vie personnelleModifier

Annaïg Le Meur se marie en 2002. Son époux, avec qui elle a eu 2 enfants est également kinésithérapeute.

Sports et activités associativesModifier

Son père, ancien joueur de basket évoluant en national et fondateur du club de Milizac, lui transmet sa passion pour ce sport[3]. Elle commence à le pratiquer à l’âge de 6 ans à Milizac, avant de rejoindre le club de l’Étoile Saint Laurent de Brest[4],[5]. Elle jouera ensuite en National dans l’équipe du Racing Club de France à Paris[4]. En 1991, elle se démarque en finale de la Coupe de France de basket. Durant cette période, elle s’engagera également en tant qu’arbitre au niveau régional. Par la suite, elle devient entraineure de l’équipe du Racing Club de France à Paris, puis coach en régional. Encore aujourd’hui, elle continue d’entrainer une équipe de jeunes joueuses, de 11 et 13 ans, à l’Espoir basket Quimper Cornouaille (EBQC)[6],[7],[3],[4],[8],[5]. Elle s’investit dans l’association des parents d’élèves. De 2013 à 2015, elle est vice-présidente de l’Association des Parents d’élèves d’une école quimpéroise. Depuis 2011, elle est membre de l’observatoire des populations scolaires de la ville de Quimper. En 2016/2017, elle siège à la commission des appels d’offre, en tant que parent titulaire élue à la caisse des écoles de la ville de Quimper.

Engagement sur le handicapModifier

De par sa profession, elle est depuis longtemps en contact avec des personnes en situation de handicap. A travers ces engagements, elle cherche à améliorer leurs conditions de vie, la prise en charge et l’insertion des personnes. Ainsi, elle est adhérente à Joue ton monde, une association quimpéroise gérée par des handi-acteurs de la société. En tant que parlementaire, elle a été en lien avec Sophie Cluzel, Secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées pour le lancement du décret rendant obligatoire l’installation d’ascenseurs dans les nouveaux immeubles d’au moins trois étages. Elle a également un intérêt particulier pour le sujet de l’autisme, son fils ayant lui-même été diagnostiqué autiste Asperger, et est impliquée dans le groupe d’études Autisme de l’Assemblée nationale.

Carrière professionnelleModifier

Carrière médicaleModifier

En 1995, elle décroche son diplôme d’Etat en masso-kinésithérapie. Un an plus tard, elle termine sa licence en Sciences de l’Education à l’université de Nanterre et poursuit dans ce domaine et obtient sa Maitrise en 1999, puis son master 2 à Montpellier. En parallèle, son diplôme d’orthopédiste-orthésiste lui est attribué en 2003.

En 1995, elle exerce deux mois au centre de rééducation de Kerpape à Lorient au service de traumatologie en soins externes. De 1995 à 2003, elle développe son expertise en rééducation de la main et du membre supérieur dans le service du professeur Alnot au Centre Hospitalier Universitaire (CHU) Bichat-Claude Bernard à Paris. En 2003 et 2004, elle travaille au service de traumatologie et de rhumatologie, auprès de personnes accidentées, au centre de rééducation fonctionnelle de Tréboul à Douarnenez. Elle créé, en 2004, son entreprise d’orthopédie et de matériel de rééducation sur Quimper. Tout en exerçant dans son cabinet, elle continue de se former[5]. Ainsi, depuis 2017, elle étudie pour obtenir le Diplôme interuniversitaire de rééducation de la main et d’appareillage à la faculté de Grenoble.

Enseignement professionnelModifier

Membre du jury du diplôme d’Etat de masso-kinésithérapie de 1996 à 2003[9], elle est aussi tuteure de stages et suit des mémoires en masso-kinésithérapie et en orthopédie de 1997 à 2017. En 2000, elle est intervenante dans le cursus de formation universitaire de la faculté de médecine de Saint-Antoine. De plus, depuis 1999, Annaïg Le Meur est formatrice en appareillage à l’Institut de Formation en Masso-Kinésithérapie (IFMK) de l’AP-HP entre 1999 et 2003 et de celui de Brest de 2015 à 2017. Elle donna également des cours au centre de formation des podo-orthésistes de Paris de 2003 à 2011.

Conseil de l’Ordre des masseurs kinésithérapeutesModifier

En 2011, elle devient membre suppléante du Conseil de l’ordre des masseurs kinésithérapeutes de Bretagne à la Commission d’évaluation des Pratiques professionnelles. La même année, elle entre comme membre titulaire, au Conseil de l’ordre des masseurs-kinésithérapeutes du Finistère à la commission d’exercice illégal, à la commission des finances et à la commission conciliation. En 2015, elle devient trésorière du Conseil de l’ordre des masseurs-kinésithérapeutes du Finistère[5].

Autres engagements professionnelsModifier

Annaïg Le Meur est membre du comité d’organisation des journées de rééducation de la main et du membre supérieur de l’hôpital Bichat-Claude Bernard à Paris de 1996 à 2003. En 2001, elle participe au comité de lecture en vue des journées de rééducation de la main et du membre supérieur du Centre Hospitalier Universitaire d’Ile-de-France. Entre 1998 à 2003, elle est vice-présidente de l’Association d’enseignement et de recherche en kinésithérapie (AERK). Membre associée du GEMMSOR (la société française de rééducation de la main) depuis 2003, elle participe chaque année au congrès de Paris.

Carrière politiqueModifier

Entrée dans la vie politiqueModifier

Ses engagements associatifs, professionnels comme sportifs d’Annaïg Le Meur lui donnent le goût de la négociation politique, et confortent sa volonté de s’investir politiquement. Elle participe à la tenue et au dépouillement des bureaux de vote.

Elle partage à la fois des valeurs de gauche et de droite. Après plusieurs contacts, elle ne trouve pas sa place dans les partis présents à cette période.

Le 6 avril 2016, Emmanuel Macron créé le mouvement politique En marche. Immédiatement, elle se retrouve dans les valeurs sociales libérales qui y sont prônées[10],[11], et l’idée de gommer les anciens clivages gauche/droite. Elle est particulièrement sensible à la volonté d’élaborer un programme politique à partir d’une base citoyenne[12] qui se traduira par « La grande marche » menée par ce mouvement d’avril à octobre 2016[13]. Dès avril 2016, elle adhère au mouvement En marche et anime à partir de janvier 2017 le comité « Elle marche 29 »[5]. Au cours de la campagne présidentielle d’Emmanuel Macron, elle participe notamment à l’organisation du meeting du 16 janvier 2017 à Quimper et du 12 avril 2017 à Pau.

Élections législatives de 2017Modifier

Tout au long de la campagne présidentielle d’Emmanuel Macron, l’engagement d’Annaïg Le Meur dans En marche prend de l’ampleur. Après l’élection d’Emmanuel Macron à l’Elysée, elle est investie tête de liste aux élections législatives de 2017 pour la première circonscription du Finistère[14],[15],[16],[5],[17]. Son suppléant est Alain Decourchelle, maire de Pluguffan depuis 2014. Face à Jean-Jacques Urvoas, candidat PS et ministre de la Justice des deux derniers gouvernements de François Hollande, Annaïg Le Meur n’était pas donnée favorite[18],[19],[20],[21],[17]. Pourtant, elle passe le premier tour des élections législatives en tête avec 38,21% des voix[19],[20]. Au second tour, le 18 juin 2017, elle est élue députée de la première circonscription du Finistère avec 54,45 % des voix[18],[19],[20],[22],[23],[17].

Activités parlementairesModifier

Elle est élue secrétaire du Bureau de l’Assemblée nationale, en charge de l’application des règles de déontologie associées au statut de député[24]. Annaïg Le Meur est membre de la Commission des affaires économiques[25]. En tant que députée, elle s’investit notamment dans le renforcement des droits des consommateurs en matière de démarchage téléphonique[26] et pour la protection du bâti des activités agricoles et des cultures marines en zones littorale et de montagne[27]. Depuis octobre 2018, elle fait également partie des 38 parlementaires nommés « ambassadeurs retraites » pour porter sur le terrain les enjeux et les échanges sur la réforme des retraites. Elle est également membre du XV parlementaire et est la première femme à y avoir joué un match[28].

Pêche et littoralModifier

Députée d’un territoire littoral, elle participe à plusieurs travaux parlementaires sur cette thématique. Elle est membre du Conseil d'administration du Conservatoire du littoral. Elle fait également parti du groupe d’études et du Groupe de travail Littoral de l’Assemblée nationale. Depuis le 7 février 2019, Annaïg Le Meur est rapporteure de la Mission d’Information de l’Assemblée nationale sur la pêche : ce travail a pour objectif d’identifier les principaux risques que doit affronter cette filière tels que la gestion des ressources et la concurrence internationale[25],[29],[30],[31],[32].

Aménagement du territoireModifier

Elle a également un attrait particulier pour l’aménagement et la cohésion des territoires. Pour cela, elle participe à plusieurs missions parlementaires[33].

Depuis 2017, elle est rapporteure pour avis budgétaire sur la politique de la ville et a participé à un travail d'évaluation sur l'émancipation dans les quartiers prioritaires[33].

La Députée quimpéroise préside aussi le groupe d’études Villes moyennes[34],[33].

Dans un article publié par Les Échos, Annaïg Le Meur est classée huitième parmi les quinze députés les plus influents sur la loi Élan (Evolution du logement, de l’aménagement et du numérique)[35],[36].

Groupe d’amitiésModifier

Elle est présidente du groupe d’amitié France-Koweit, et rencontre régulièrement l’ambassadeur et des parlementaires koweitiens. Elle est également vice-présidente des groupes d’amitié France-Liban, France-Nambie et France-Pakistan.

MandatsModifier

Députée

PublicationsModifier

Rééducation des épaules instables opérées ; Kinésithérapie Scientifique, n°365, 19-22, 1997.

La symbolique de la main à travers les religions ; Kinésithérapie Scientifique, n°383, 57-58, 1998.

La main: création d’Art ; Kinésithérapie scientifique, n°393, 58, 1999.

Le toucher ; Kinésithérapie Scientifique ; n°404, 58-59, 2000.

Le projet professionnel : processus chaotique ; La lettre du cadre de Santé kinésithérapeute, 15-8, n°15, janvier 2001.

Le projet professionnel : processus chaotique ; La lettre du cadre de Santé kinésithérapeute, 3-4, n°16, juin 2001.

Rééducation des fractures de l’extrémité inférieure de l’humérus ; Kinésithérapie Scientifique, n°415, 15-17, 2001.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

  1. « Mme Annaïg Le Meur - Finistère (1re circonscription) - Assemblée nationale », sur www2.assemblee-nationale.fr (consulté le 25 juin 2019)
  2. « NosDéputés.fr par Regards Citoyens », sur NosDéputés.fr (consulté le 25 juin 2019)
  3. a et b « Annaïg Le Meur, une députée fan de basket », sur Basket Europe, (consulté le 25 juin 2019)
  4. a b et c Gabriel Pantel-jouve, « Le #27 de Basket le Mag se penche sur Rudy Gobert et le Cholet Basket », sur BeBasket, (consulté le 25 juin 2019)
  5. a b c d e et f « Quimper. Législatives : Annaïg Le Meur, une battante en marche », sur ouest-france.fr
  6. « Annaïg Le Meur garde l'esprit d'équipe du basket », sur FIGARO, (consulté le 25 juin 2019)
  7. « Basket à Quimper, Finistère : la députée coache toujours », sur actu.fr (consulté le 25 juin 2019)
  8. « A. Le Meur : « J'ai été élue pour servir » », sur actu.fr (consulté le 25 juin 2019)
  9. « Mdk - Annaïg Le Meur-Roux : «Être kinésithérapeute a joué en ma faveur» », sur www.maisondeskines.com (consulté le 25 juin 2019)
  10. « Annaïg Le Meur. La « bienveillante » », sur Le Telegramme, (consulté le 25 juin 2019)
  11. « Le mouvement - Nos valeurs », sur La République En Marche ! (consulté le 25 juin 2019)
  12. « Le Diagnostic du pays », sur La République En Marche !, (consulté le 25 juin 2019)
  13. « La Grande Marche », sur La République En Marche !, (consulté le 25 juin 2019)
  14. « Qui est Annaïg Le Meur, la nouvelle députée de Quimper ? », sur actu.fr (consulté le 25 juin 2019)
  15. « Législatives : qui est Annaïg Le Meur, la nouvelle députée de la République en marche ? », sur France Bleu, (consulté le 25 juin 2019)
  16. « La République en Marche. Annaïg Le Meur-Roux investie », sur Le Telegramme, (consulté le 25 juin 2019)
  17. a b et c « Annaig Le Meur, une députée en marche… », sur France 3 Bretagne (consulté le 25 juin 2019)
  18. a et b Par Vincent Mongaillard à BénodetLe 13 juin 2017 à 07h33 et Modifié Le 13 Juin 2017 À 08h42, « Législatives : la candidate LREM novice obtient deux fois plus de voix que l'ex-ministre », sur leparisien.fr, (consulté le 25 juin 2019)
  19. a b et c « Législatives. Jean-Jacques Urvoas est battu par Annaïg Le Meur dans la circonscription de Quimper », sur actu.fr (consulté le 25 juin 2019)
  20. a b et c « Jean-Jacques Urvoas boit la tasse », sur Libération.fr, (consulté le 25 juin 2019)
  21. « Dans la presse - "La gauche française face à elle-même" », sur France 24, (consulté le 25 juin 2019)
  22. « Quimper. Annaïg Le Meur, députée : « Les élus sont en première ligne », sur ouest-france.fr
  23. « Quimper. Annaïg Le Meur, députée : « Mes priorités pour la rentrée », sur ouest-france.fr
  24. « Le Bureau de l'Assemblée nationale - Assemblée nationale », sur www2.assemblee-nationale.fr (consulté le 25 juin 2019)
  25. a et b « Pêche - Assemblée nationale », sur www2.assemblee-nationale.fr (consulté le 25 juin 2019)
  26. « N° 1054 - Rapport de M. Pierre Cordier sur la proposition de loi de M. Pierre Cordier, Mme Véronique Louwagie et plusieurs de leurs collègues visant à renforcer les droits des consommateurs en matière de démarchage téléphonique (779). - XVe législature - Assemblée nationale », sur www2.assemblee-nationale.fr (consulté le 25 juin 2019)
  27. « N° 1417 - Rapport de M. Jimmy Pahun sur la proposition de loi de M. Jimmy Pahun et plusieurs de ses collègues pour la protection des activités agricoles et des cultures marines en zones littorale et de montagne (1330). », sur www.assemblee-nationale.fr (consulté le 25 juin 2019)
  28. « Équipe parlementaire de rugby »
  29. « Mission pêche. Annaïg Le Meur nommée rapporteur », sur sfrpresse.sfr.fr (consulté le 25 juin 2019)
  30. « Le Portel - La mission parlementaire sur la pêche fait étape au lycée maritime », sur La Voix du Nord, (consulté le 25 juin 2019)
  31. « Pont-l'Abbé - Pêche. Des députés français au contact d’une réalité en criée », sur Le Telegramme, (consulté le 25 juin 2019)
  32. « Pêche. Deux députés en mission à Lorient », sur letelegramme.fr
  33. a b et c « Plan action coeur de ville : la réaction de la députée », sur ouest-france.fr
  34. « Composition du groupe d'études : villes moyennes au 9 février 2019 (alphabétique) - - 15ème législature - Assemblée nationale », sur questions.assemblee-nationale.fr (consulté le 25 juin 2019)
  35. « Loi Elan : quels ont été les députés les plus influents ? », sur Les Echos, (consulté le 25 juin 2019)
  36. « Classement #3 - Logement, Bâtiment : qui sont les 50 députés les plus influents ? », sur Députés Influents (consulté le 25 juin 2019)