Anianus d'Alexandrie

2e patriarche d'Alexandrie,

Anianus d'Alexandrie (Annianos en grec), né à Alexandrie à une date inconnue et mort entre 82 et 85 dans la même ville, est un saint chrétien fêté le 10 novembre[1], le 2e patriarche d'Alexandrie, de 68 à 82.

Anianus d'Alexandrie
Scoleta dei calegheri (Venice) - rilievo di Pietro Lombardo, 1478.jpg
Saint-Marc guérissant Anianus d'Alexandrie Pietro Lombardo 1478
Fonctions
Pape copte orthodoxe d'Alexandrie
Patriarche d'Alexandrie
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Baucalis (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Domicile
Activité
Autres informations
Religion
Étape de canonisation
Prélat (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fête
La Guérison d'Anianus, Giovanni Mansueti

Cordonnier de son état, il aurait été converti par l'évangéliste saint Marc auquel il succéda comme évêque sur le siège d'Alexandrie si l'on en croit les "Acta" écrits par Eusèbe.

Premier successeur de saint Marc, sur le Siège Apostolique d'Alexandrie, illustré, dans la suite, par plusieurs grands saints évêques et Docteurs de l'Église. La tradition conte de lui un épisode qui mérite d'être rapporté en raison de sa fraîcheur. Saint Anien était savetier à Alexandrie, mais ce chrétien, qui jurait souvent, étonna saint Marc qui venait faire réparer son soulier. Anien ne jurait pas par "Jupiter, Hercule ou les dieux", mais "Par le grand Dieu du ciel." Saint Marc mit alors la conversation sur ce grand Dieu du ciel que Jésus était venu révéler récemment. Saint Anien se convertit. Il devint le premier chrétien et ensuite le premier évêque d'Alexandrie en succédant à saint Marc.

Commémoraison de saint Anien, évêque d'Alexandrie, qui, au témoignage d'Eusèbe, la huitième année du règne de Néron, reçut, le premier après saint Marc, l'épiscopat de cette ville, qu'il tint pendant vingt-deux ans, jusque vers l'an 83, homme aimé de Dieu et admirable en toute sa conduite.

Notes et référencesModifier

  1. (fr) « Saint Anien », sur Nominis (consulté le 4 mai 2011).

https://nominis.cef.fr/contenus/saint/6666/Saint-Anien.html



Anien ou Anianus ou Annianos, patriarche de 67 ou 68 à 82 ou 94 ; saint fêté le 10 novembre- Cordonnier de son état, il aurait été converti par l'évangéliste saint Marc auquel il succéda comme évêque sur le siège d'Alexandrie si l'on en croit les "Acta" écrits par Eusèbe. Premier successeur de saint Marc, sur le Siège Apostolique d'Alexandrie, illustré, dans la suite, par plusieurs grands saints évêques et Docteurs de l'Église. La tradition conte de lui un épisode qui mérite d'être rapporté en raison de sa fraîcheur. Saint Anien était savetier à Alexandrie, mais ce chrétien, qui jurait souvent, étonna saint Marc qui venait faire réparer son soulier. Anien ne jurait pas par "Jupiter, Hercule ou les dieux", mais "Par le grand Dieu du ciel." Saint Marc mit alors la conversation sur ce grand Dieu du ciel que Jésus était venu révéler récemment. Saint Anien se convertit. Il devint le premier chrétien et ensuite le premier évêque d'Alexandrie en succédant à saint Marc. Commémoraison de saint Anien, évêque d'Alexandrie, qui, au témoignage d'Eusèbe, la huitième année du règne de Néron, reçut, le premier après saint Marc, l'épiscopat de cette ville, qu'il tint pendant vingt-deux ans, jusque vers l'an 83, homme aimé de Dieu et admirable en toute sa conduite.

Martyrologe romain