Andronicos d'Olynthe

militaire macédonien de l'Antiquité

Andronicos
Origine Macédoine
Allégeance Alexandre le Grand
Antigone le Borgne
Ptolémée
Conflits Guerres des Diadoques
Faits d'armes Bataille de Gaza

Andronicos (en grec ancien Ἀνδρόνικος / Andronikos) est un général macédonien du temps d'Alexandre le Grand et des guerres des Diadoques. Il s'illustre notamment durant la bataille de Gaza en 312 av. J.-C. du côté de Démétrios, fils d'Antigone le Borgne.

BiographieModifier

Sous le règne d'AlexandreModifier

Une confusion est possible entre Andronicos d'Olynthe et un homonyme[1]. Dans l'hypothèse où les sources évoqueraient le même personnage, Andronicos est le fils d'Agerrhus, originaire de la cité d'Olynthe en Chalcidique[2]. Il a accompagné l'expédition d'Alexandre le Grand en Asie[3]. Il est le père de Protéas et l'époux de Lanicé, la sœur de Cleitos le Noir. Il a eu deux autres fils tués lors du siège de Milet en 334 av. J.-C.

En 330, Andronicos est chargé par Alexandre, en compagnie d'Artabaze, de prendre le commandement de 1 500 mercenaires grecs ayant servi sous Darius III avant la mort de ce dernier. Il est ensuite envoyé combattre contre Satibarzanès, le satrape rebelle d'Arie, avec notamment Érigyios et Caranos.

Durant les guerres des DiadoquesModifier

En 314 av. J.-C., Andronicos, alors avancé en âge, est l'un des quatre généraux désignés par Antigone le Borgne pour former le conseil militaire de son fils Démétrios. Il commande l'aile droite lors de la bataille de Gaza en 312[4]. Après cette défaite, il se voit confier le commandement de Tyr au titre de phrourarque[5]. Il refuse de livrer la cité à Ptolémée malgré la promesse d'une importante rémunération, tout en lui répondant par des messages d'insultes. Andronicos perd néanmoins la cité après une insurrection de ses habitants alors que les provisions ont été usées par le siège et que ses officiers l'ont lâché après qu'il a refusé l'argent de Ptolémée. Ptolémée s'empare de lui, mais l'épargne. Le général termine sa carrière à la cour du lagide en tant qu'Ami du roi[6].

Notes et référencesModifier

  1. Heckel 2006.
  2. Arrien, III, 23 ; Diodore, XIX, 69, 86.
  3. Diodore, XIX, 61, 6.
  4. Diodore, XIX, 69, 1 ; 82, 4.
  5. Diodore, XIX, 59, 2.
  6. Diodore, XIX, 86, 1-2.

Sources antiquesModifier

BibliographieModifier

  • (en) Waldemar Heckel, Who's Who in the Age of Alexander the Great : Prosopography of Alexander's Empire, Blackwell Publishing, , 389 p., Andronicus.
  • (en) Leonhard Schmitz, The biographical dictionary of the society for the diffusion of useful knowledge, Oxford University Press, (lire en ligne), Andronicus.