Ana Caraiani

mathématicienne roumano-américaine
Ana Caraiani
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalités
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Dir. de thèse
Distinctions

Ana Caraiani, née en , est une mathématicienne roumano-américaine, qui est chercheuse à la Royal Society University et lectrice à l'Imperial College London[1]. Ses domaines de recherche comprennent la théorie algébrique des nombres et le programme de Langlands.

Concours de mathématiquesModifier

En 2001, Caraiani est devenue la première compétitrice roumaine en 25 ans aux Olympiades internationales de mathématiques, où elle remporte une médaille d'argent. Au cours des deux années suivantes, elle remporte deux médailles d'or[1],[2],[3].

En tant qu'étudiante de premier cycle à l'université de Princeton, Caraiani est deux fois boursière Putnam (la seule femme concurrente au concours de mathématiques William Lowell Putnam à remporter plus d'une fois) et lauréate du prix Elizabeth Lowell Putnam (en)[1],[4],[5].

Formation et carrièreModifier

Caraiani est diplômée summa cum laude de Princeton en 2007, avec une thèse de premier cycle sur les représentations galoisiennes supervisée par Andrew Wiles[1].

Caraiani effectue ses études supérieures à l'université Harvard sous la supervision de l'étudiant de Wiles Richard Taylor, ce qui lui vaut son doctorat. en 2012 avec un mémoire sur la compatibilité local-global dans la correspondance de Langlands[1],[6].

Après avoir passé un an en tant qu'instructeur LE Dickson à l'université de Chicago, elle retourne à Princeton et à l'IAS en tant qu'instructrice Veblen[1]. En 2016, elle est nommée Bonn Junior Fellow et elle est transférée au Centre Hausdorff pour les mathématiques. Elle part à l'Imperial College London en 2017.

Prix et distinctionsModifier

En 2007, l'Association for Women in Mathematics décerne à Caraiani son prix Alice T. Schafer[1],[4].

En 2018, elle est l'une des lauréates du prix Whitehead de la London Mathematical Society[7].

Elle est élue membre de l'American Mathematical Society dans la classe 2020, pour « ses contributions à la géométrie arithmétique et à la théorie des nombres, en particulier le programme   -adique de Langlands »[8]. Elle est l'une des lauréates 2020 du prix de la Société mathématique européenne[9].

PublicationsModifier

  • Local-global compatibility and the action of monodromy on nearby cycles, Duke Math. J., vol 161, 2012, p. 2311–2413, Arxiv
  • Local-global compatibility and monodromy for l = p, Algebra & Number Theory, vol 8, 2014, p. 1597–1646. Arxiv
  • avec Matthew Emerton (en), Toby Gee (en), D. Geraghty, V. Paskunas, S. W. Shin: Patching and the p-adic local Langlands correspondence, Cambridge Journal of Math., vol 4, 2016, Nr. 2, p. 197–287. Arxiv
  • avec Peter Scholze: On the generic part of the cohomology of compact unitary Shimura varieties, Annals of Math., vol 186, 2017, p. 647–766. Arxiv
  • avec Patrick B. Allen, Frank Calegari, Jack Thorne, Toby_Gee, David Helm, Bao V. Le Hung, James Newton, Peter Scholze et R. Taylor, « Potential automorphy over CM fields », Arxiv,‎ (arXiv 1812.09999).
  • avec M. Emerton, T. Gee, D. Geraghty, V. Paskunas, S. W. Shin: Patching and the p-adic Langlands program for GL2(Qp), Compositio Math., vol 154, 2018, p. 503–548. Arxiv.
  • Perfectoid Shimura varieties, in: Bryden Cais (éd.), Perfectoid spaces: Lectures from the 2017 Arizona Winter School, Mathematical Surveys and Monographs 242, American Mathematical Society, 2019.
  • avec Peter Scholze: On the generic part of the cohomology of non-compact unitary Shimura varieties, Arxiv 2019.
  • avec M. Emerton, T. Gee, D. Savitt: Moduli stacks of 2-dimensional Galois representations, Arxiv 2019.

RéférencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Ana Caraiani » (voir la liste des auteurs).
  1. a b c d e f et g Curriculum vitae, consulté le 28 mars 2018.
  2. Sara Rimer, « Math Skills Suffer in U.S., Study Finds », The New York Times,‎ (lire en ligne).
  3. (ro) « Ana Caraiani – de la "Mihai Viteazul" – medalie de aur si la Olimpiada de Matematica de la Tokyo », Curierul Național,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le ).
  4. a et b Seventeenth Annual Alice T. Schafer Prize, Association for Women in Mathematics, retrieved 2014-12-30.
  5. Ellen Young, « Caraiani wins prestigious Putnam prize at math competition », Daily Princetonian,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le ).
  6. (en) « Ana Caraiani », sur le site du Mathematics Genealogy Project.
  7. « Prizes of the London Mathematical Society », Notices of the American Mathematical Society, vol. 65, no 9,‎ , p. 1122 (lire en ligne)
  8. « 2020 Class of the Fellows of the AMS », American Mathematical Society (consulté le )
  9. « Prize Winners Announced », European Mathematical Society,

Liens externesModifier