Amirkhan Chomakhov

Amirkhan Chomakhov
Description de l'image A.K.Shomakhov.jpg.
Naissance 27 septembre 1910 ( dans le calendrier grégorien)
Kanchouéï, Oblast du Terek, Drapeau de l'Empire russe Empire russe
Décès (à 77 ans)
Naltchik, Drapeau de l'URSS Union soviétique
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Kabarde
Mouvement réalisme socialiste
Genres
Signature de Amirkhan Chomakhov

Amirkhan Kamizovitch Chomakhov ((kbd) Щомáхуэ Амырхъáн Къамы́зэ и къуэр) est un écrivain, poète et romancier kabarde (adyghe)[1], né le 27 septembre 1910 ( dans le calendrier grégorien) au village de Kanchouéï de l'Oblast du Terek de l'Empire russe et mort le à Naltchik en URSS. Il est l'un des fondateurs de la littérature kabarde d'enfance et de jeunesse[2],[3],[4], détenteur des titres honorifiques du Maître émérite des arts (1949) et du Poète populaire (1977) de la République socialiste soviétique autonome kabardino-balkare[5],[6].

BiographieModifier

Enfance et jeunesseModifier

Dans son enfance, Chomakhov fréquentait une des madrassas[7] de son village natal. Après l'avènement du pouvoir soviétique en Kabardie, il termine l'école élémentaire et en 1924, s'installe à Naltchik pour faire ses études. De 1929 à 1933, il continue son éducation à l'Institut pédagogique de Ordjonikidzé[5] (Vladikavkaz) et à l'issue de la licence, commence à enseigner dans un lycée pédagogique de Naltchik.

Enseignement et engagementModifier

En 1935, il part servir dans l'armée. Après sa démobilisation, il rentre à Naltchik où il travaille au même lycée comme professeur, conseiller principal d'éducation et directeur. De 1938 à 1940, Chomakhov est engagé comme rédacteur en chef du quotidien central de la République Kabardino-Balkarie[8]. En 1940, il est nommé secrétaire du comité régional du parti communiste à Baksan. Au début de l'année 1941, Chomakhov est désigné commissaire (ministre) de l’Éducation de la République. Durant l'occupation allemande de Naltchik, il était chargé de la propagande antifasciste (responsable pour la production des tracts etc.).

Après-guerreModifier

Après la libération de Naltchik en 1943, Chomakhov travaille comme rédacteur en chef du quotidien républicain Pravda Kabardino-Balkarie (19431945), puis en tant que secrétaire du comité régional du parti communiste à la région de Baksan (1945-1946). Il est aussi directeur de la Maison kabardienne d'édition (1946-1949) et ministre de l'Éducation de la République (1949-1952)[2].

Œuvres littérairesModifier

Ses premiers vers sont publiés en 1933, dans un recueil de poèmes nommé Le premier pas ((kbd) Япэ лъэбакъуэ). Parmi ses ouvrages en prose, il faut mentionner le récit Kolkhoze en feu (1958), les romans L'aube sur le Terek (1968) et Chevaliers montagnards (1970)[5],[9],[10]. Le premier recueil des poèmes pour les enfants,(kbd)Сабийхэм папщӀэ усэхэр (Les vers pour enfants), paraît en 1949 (voir Littérature kabarde d'enfance et de jeunesse)[3],[4].

DistinctionsModifier

Ordre de «L'Insigne d'honneur» (1957, 1970)

Médaille «Pour la défense du Caucase» (1944)

Médaille «Pour le Travail Vaillant dans la Grande Guerre Patriotique 1941–1945» (1945)

Médaille « En commémoration du 100e anniversaire de la naissance de Lénine 1870 - 1970 » (en) (1970)

Médaille «En commémoration du 30e anniversaire de la Victoire sur l'Allemagne» (1976)

In memoriamModifier

En 2010, à l'occasion de l'anniversaire du centenaire d'Amirkhan Chomakhov, le conseil municipal de la ville de Naltchik adopte la résolution d'ériger une plaque commémorative en son honneur. La plaque en mémoire du poète est apposée sur la façade de l'immeuble où il vécut à Naltchik.

Notes et référencesModifier

  1. Emmanuel Zakhos–Papazakhariou, « Adygué ou adyghé » [html], sur Encyclopædia Universalis, universalis.fr, (consulté le ).
  2. a et b (ru) Khazhkhojeva R. H., Les écrivains de la Kabardino–Balkarie (XIX — ХХ s.) : Dictionnaire bibliographique, Naltchik, El-Fa,‎ , 441 p. (ISBN 5-88195-573-0, présentation en ligne), p. 421, 422.
  3. a et b (ru) Boziïeva N. B., « La dynamique du développement de la poésie kabarde d'enfance », Gramota, vol. 83, no 5,‎ , p. 5 (lire en ligne).
  4. a et b (ru) Kodzokova L. R., La poésie kabarde contemporaine : le paradigme de genre, la problématique, la originalité artistique et esthétique. : La thèse de doctorat., Maykop, Université d'État d'Adyguée., , 196 p. (lire en ligne).
  5. a b et c (en) « Shomakhov, Amirkhan Kamizovich », sur thefreedictionary.com, The Gale Group, Inc., 1970-1979 (consulté le ).
  6. (ru) « Le Décret de la Præsidium du Soviet suprême du Soviet Suprême de la République socialiste soviétique autonome kabardino-balkare de décoration de Chomakhov A. K. au titre honorifique de Poète populaire de Kabardino–Balkarie », Pravda Kabardino-balkare,‎ .
  7. (ru) Amirkhan Chomakhov, Chaleff — un homme louable., Moscou, Littérature d'enfance, , p. 4.
  8. « Kabardino-Balkarie » [html], sur Encyclopedie Larousse, Éditions Larousse (consulté le ).
  9. (ru) Mousoukaiëva A. H., L'encyclopédie circassienne : Littérature kabarde, Moscou, La fondation B. Akbacheve, , 1248 p. (ISBN 5-9900337-1-0, lire en ligne), p. 761–765.
  10. (ru) Aiïeva S.U., Grande encyclopédie de la Russie : Littérature kabardino–tcherkesse, t. 12, Moscou, BRE, , 767 p. (ISBN 978-5-85270-343-9, lire en ligne), p. 318.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • (ru) « Le Décret de la Præsidium du Soviet suprême du Soviet Suprême de la République socialiste soviétique autonome Kabardino-balkare de décoration de Chomakhov A. K. au titre honorifique de Poète populaire de Kabardino–Balkarie », Pravda Kabardino-balkare,‎ .
  • (ru) Amirkhan Chomakhov, Chaleff — un homme louable., Moscou, Littérature d'enfance, , p. 4.
  • (ru) Khazhkhojeva R. H., Les écrivains de la Kabardino–Balkarie (XIX — ХХ c.) : Dictionnaire bibliographique, Naltchik, El-Fa,‎ , 441 p. (ISBN 5-88195-573-0, présentation en ligne).
  • (ru) Kodzokova L. R., La poésie kabarde contemporaine : le paradigme de genre, la problématique, la originalité artistique et esthétique. : La thèse de doctorat., Maykop, Université d'État d'Adyguée., , 196 p. (lire en ligne).
  • (ru) Boziïeva N. B., « La dynamique du développement de la poésie kabarde d'enfance », Gramota, vol. 83, no 5,‎ , p. 5 (lire en ligne).
  • (ru) Mousoukaiëva A. H., L'encyclopédie circassienne : Littérature kabarde, Moscou, La fondation B. Akbacheve, , 1248 p. (ISBN 5-9900337-1-0, lire en ligne), p. 761–765.
  • (ru) Aiïeva S.U., Grande encyclopédie de la Russie : Littérature kabardino–tcherkesse, t. 12, Moscou, BRE, , 767 p. (ISBN 978-5-85270-343-9, lire en ligne), p. 318.