Amiral Duperré (cuirassé)

navire de guerre

Amiral Duperré
illustration de Amiral Duperré (cuirassé)
L'Amiral Duperré
Type Cuirassé
Histoire
A servi dans Ensign of France.svg Marine nationale
Chantier naval Forges et Chantiers de la Méditerranée
Quille posée [1]
Lancement
Armé
Statut  : désarmé
1909 : démantelé
Équipage
Commandant Édouard Barrera (1886-1887)
Ménard (1889-1891)
Équipage 664
Caractéristiques techniques
Longueur 97,48 m
Maître-bau 20,40 m
Tirant d'eau 8,43 m
Déplacement 11,030 tjb
Propulsion 1 machine à vapeur à triple expansion (12 chaudières)
Puissance 7 300 ch
Vitesse 14 kt (26 km/h)
Caractéristiques militaires
Blindage ceinture : 250 mm
barbette : 317 mm
pont : 51 mm
batterie : 240 mm
Armement 4 canons de 340 mm
1 canon de 164 mm
14 canons de 138 mm
4 TLT de 350 mm
Rayon d'action 2 850 milles marins (5 280 km) à 10 nœuds (19 km/h)
Carrière
Pavillon France

L’Amiral Duperré était le premier cuirassé à barbettes de la Marine nationale française. Il fut construit à La Seyne-sur-Mer aux Forges et Chantiers de la Méditerranée.

Il fut baptisé du nom de l’amiral français Guy-Victor Duperré (1775-1846), pair de France et ministre de la Marine et des Colonies.

ConceptionModifier

HistoireModifier

Mis sur cale en 1876 Forges et Chantiers de la Méditerranée de La Seyne-sur-Mer il a été lancé le . Il fut affecté à l'escadre de la Méditerranée. Le , lors d'un exercice, un de ses canons a explosé, tuant 6 marins. En 1898, il a été transféré à la Flotte du Nord.

Désarmé le , il a d'abord été utilisé comme cible de tir avant d'être démantelé en 1909.

GalerieModifier

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier