Liste des cuirassés français

page de liste de Wikipédia

Ceci est la liste des cuirassés de la Marine française entre 1859 et 1945.

Les dates indiquées sont les dates de lancement des navires.

Contexte et conceptsModifier

Le terme de cuirassé apparut peu avant 1860, d'abord comme adjectif, à la construction des premières frégates cuirassées, avant de devenir un nom en 1872 lors de la nouvelle classification.

La Marine française connut plusieurs axes de développement de ce type de navire.

  • La première génération était à batteries, comme les frégates et autres navires dont elle dérivait.

Des innovations techniques vinrent renforcer cette conception : d'abord une batterie centrale d'artillerie avec des canons secondaires autour protégés dans des barbettes, concept qui évolua au profit de la dispersion de toute l'artillerie en barbettes sur les deux flancs.

Durant cette période, la France développa aussi des versions réduites de cuirassés devant servir dans des stationnements à l'étranger (corvettes cuirassées), pour la protection des colonies ainsi que des batteries flottantes de défense côtière (garde-côtes cuirassés).

  • Les Pré-Dreadnoughts, adoptés à la fin des années 1890, avaient une disposition en losange des pièces d'artillerie.
  • Juste avant la Première Guerre mondiale le nouveau programme de cuirassés de type Dreadnought fut écourté par l'approche de la guerre.
  • Dans les années 1930, la France opta pour des cuirassés rapides rivaux à la construction allemande.

Cuirassés de haute merModifier

Cuirassés à batteriesModifier

 
La Gloire
 
Solférino

Avec batterie centrale et barbettesModifier

 
Colbert, photo Bougault
 
Triomphante (classe La Galissonnière)

Avec barbettesModifier

 
Edmond Chagot : Le cuirassé Neptune (1887) sur la Penfeld (huile sur bois, 1892, musée des beaux-arts de Brest)
 
Marceau
 
Bayard à Port-Saïd

Avec tourellesModifier

Cuirassés de type Pré-Dreadnought (1895-1910)Modifier

 
Charlemagne
 
Saint-Louis
 
Danton

Cuirassés de type dreadnought et super-dreadnought (1910-1920)Modifier

 
Le cuirassé France en 1914 (classe Courbet).
 
Le cuirassé Paris (classe Courbet).
  • Classe Bretagne :
  • Classe Normandie :
    • Gascogne (1914 - 1923) (Construction abandonnée pendant la Première Guerre mondiale)
    • Normandie (1914 - 1924) (Construction abandonnée pendant la Première Guerre mondiale)
    • Flandre (1914 - 1924) (Construction abandonnée pendant la Première Guerre mondiale)
    • Languedoc (1916 - 1929) (Construction abandonnée pendant la Première Guerre mondiale)
    • Béarn (1920) Converti en porte-avions après la Première Guerre Mondiale
  • Classe Lyon : (non construite) - Duquesne, Lille, Lyon et Tourville

Cuirassés rapides (1920-1945)Modifier

 
Le Dunkerque en 1939.
Nom Service Commentaire
Classe Dunkerque (1938 – 1942)
Dunkerque 1938 – 1942 Sabordé à Toulon
Strasbourg 1939 – 1942 Sabordé à Toulon
Classe Richelieu (1940 – 1967)
Richelieu 1940 – 1967
Jean Bart 1949 – 1961 Participe à la Seconde Guerre mondiale alors qu'il n'est pas terminé
Clemenceau Jamais terminé
Gascogne Annulé
Classe Alsace (annulée)

Cuirassés garde-côtesModifier

Batteries côtières flottantesModifier

  • Classe Dévastation[1]
    • Tonnante (1855) - Condamnée en 1871
    • Dévastation (1855) - Condamnée en 1871
    • Lave (1855) - Condamnée en 1871
    • Foudroyante (1855) - Condamnée en 1871
    • Congrève (1855) - Condamnée en 1867
  • Classe Palestro
    • Paixhans (1862) - Condamnée en 1871
    • Palestro (1862) - Condamnée en 1871
    • Pei Ho (1861) - Condamnée en 1869
    • Saïgon (1861) - Condamnée en 1871
  • Classe Arrogante
    • Arrogante (1864) - Condamnée en 1884
    • Implacable (1864) - Condamnée en 1884
    • Opiniâtre (1864) - Condamnée en 1885
  • Classe Embuscade
    • Embuscade (1865) - Condamnée en 1885
    • Imprenable (1865) - Condamnée en 1882
    • Protectrice (1866) - Condamnée en 1889
    • Refuge (1866) - Condamnée en 1884
  • Rochambeau (1865) - Condamné en 1872
  • Onondaga (1867) - Rayé des listes en 1904

Béliers cuirassésModifier

  • Taureau (1865) - Condamné en 1890
  • Classe Bélier ou Cerbère[2]
    • Bélier (1872) - Condamné en 1896
    • Cerbère (1868) - ?
    • Bouledogue (1874) - Condamné en 1892
    • Tigre (1873) - Condamné en 1896

Avec tourelles ou barbettesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Gille 1999, p. 12.
  2. Gille 1999, p. 48.
  3. Gille 1999, p. 73.
  4. Gille 1999, p. 74.
  5. Gille 1999, p. 82.

BibliographieModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier