Ouvrir le menu principal

Ambassade du Maroc en France

Ambassade du Maroc en France
Drapeau du Maroc
Maroc
Vue de la mission diplomatique
Le drapeau du Maroc flotte au-dessus de l'entrée de l'ambassade marocaine à Paris

Lieu 5 rue Le Tasse
Paris 75116
Coordonnées 48° 51′ 36″ nord, 2° 17′ 13″ est
Ambassadeur Chakib Benmoussa
Nomination
Site web http://www.amb-maroc.fr

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Ambassade du Maroc en France

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Ambassade du Maroc en France

Voir aussi : Ambassade de France au Maroc
Ambassadeurs en FranceConsuls en France

L'ambassade du Maroc en France est la représentation diplomatique du Royaume du Maroc auprès de la République française, depuis que le Maroc est indépendant de la France. Elle est située au 5 rue Le Tasse, dans le 16e arrondissement de Paris, la capitale du pays. Son ambassadeur est, depuis décembre 2012, Chakib Benmoussa.

BâtimentModifier

L'hôtel particulier du 5 rue Le Tasse a été achevé en 1907 sur les plans de René Sergent[1] pour la veuve Marie-Louise Mahieu-Ferry, qui fait partie d'une famille d'Armentières ayant fait fortune dans l'industrie du lin[2],[3].

De style néoclassique, les baies en plein cintre de son premier étage sont surmontées de bas-reliefs représentant des amours[4].

HistoireModifier

Avant le protectorat français du MarocModifier

Du XVIIe au XIXe siècle, le Maroc a envoyé plus d'une dizaine d'ambassades en France[5],[6].

Après l'indépendance du MarocModifier

L'hôtel de la rue Le Tasse a d'abord accueilli, à partir du , la délégation marocaine venue pour négocier avec la France en vue de son indépendance ; il est ensuite devenu l'ambassade du royaume, après l'indépendance[7].

La représentation diplomatique du Maroc à Paris a été organisée par un échange de lettres concomitant à la convention diplomatique du entre les deux pays.

L'ambassade a été occupée à deux reprises par des étudiants marocains, en signe de protestation, en 1967[8] (pour soutenir l'UNEM[9]) et 1970[10].

Ambassadeurs du Maroc en FranceModifier

Les ambassadeurs du Maroc en France ont été successivement[11] :

 
Abas El Fassi a été ambassadeur du Maroc en France entre 1990 et 1994.
 
Fathallah Sijilmassi a été ambassadeur du Maroc en France entre 2005 et 2009.
Date de
nomination
Date de remise des
lettres de créance
Ambassadeur
Avant le protectorat
[12] Mohammad Temim
? [JORF 1] Hadj Mohammed el Zebdi
? [JORF 2] Abd-el-Malek ben Ali Saïdi Amel
? [JORF 3] Hadj El Maati
? [JORF 4] Mohammed ben Moussa
? [JORF 5] Mohammed el Mokri
Après le protectorat
? [JORF 6] Abderrahim Bouabid
? [JORF 7] Mohamed Zeghari
? [JORF 8] Abdellatif BenJelloun
? [JORF 9] Mohamed Cherkaoui
? [JORF 10] Moulay Ali Alaoui (en)
? [JORF 11] Abdessadek El Glaoui
? [JORF 12] Mohamed Laghzaoui
? [JORF 13] Youssef Ben Abbes
? [JORF 14] Abbas El Fassi
? [JORF 15] Mohamed Berrada
? [JORF 16] Hassan Abouyoub
? [JORF 17] Fathallah Sijilmassi
? [JORF 18] El Mostapha Sahel
? [JORF 19] Chakib Benmoussa
 
Le consulat général du Maroc à Rennes.

ConsulatsModifier

Le Maroc possède 17 consulats répartis dans les différentes régions françaises[13],[14] :

RéférencesModifier

Dans le Journal officiel de la République française (JORF), sur Légifrance :

  1. Remise de lettres de créance, JORF no 159 du 11 juin 1876, p. 4065.
  2. Remise de lettres de créance, JORF no 180 du 4 juillet 1885, p. 3425.
  3. Remise de lettres de créance, JORF no 256 du 22 septembre 1889, p. 4577.
  4. Remise de lettres de créance, JORF no 146 du 30 mai 1897, p. 3041.
  5. Remise de lettres de créance, JORF no 144 du 28 mai 1909, p. 5881–5882.
  6. Remise de lettres de créance, JORF no 149 du 28 juin 1956, p. 5943.
  7. Remise de lettres de créance, JORF no 224 du 26 septembre 1957, p. 9203.
  8. Remise de lettres de créance, JORF no 51 du 1er mars 1959, p. 2530.
  9. Remise de lettres de créance, JORF no 182 du 4 août 1961, p. 7243.
  10. Remise de lettres de créance, JORF no 286 du 8 décembre 1964, p. 10899.
  11. Remise de lettres de créance, JORF no 13 du 16 janvier 1970, p. 579.
  12. Remise de lettres de créance, JORF no 49 du 27 février 1971, p. 1955.
  13. Remise de lettres de créance, JORF no 255 du 31 octobre 1972, p. 11356.
  14. Remise de lettres de créance, JORF no 284 du 7 décembre 1990, p. 15024, NOR MAEP9050076E.
  15. Remise de lettres de créance, JORF no 18 du 21 janvier 1995, p. 1109, NOR MAEP9550000G.
  16. Remise de lettres de créance, JORF no 277 du 30 novembre 1999, p. 17768, NOR MAEP9950111G.
  17. Remise de lettres de créance, JORF no 10 du 13 janvier 2005, p. 552, texte no 1, NOR MAEP0550001G.
  18. Remise de lettres de créance, JORF no 152 du 3 juillet 2009, p. 11052, texte no 3, NOR MAEP0950051E.
  19. Remise de lettres de créance, JORF no 73 du 27 mars 2013, p. 5114, texte no 1, NOR MAEP1350044G.

Autres références :

  1. Gérard Rousset-Charny, Les Palais parisiens de la Belle Époque, Paris, Délégation à l'action artistique, , 262 p. (ISBN 2-905118-29-6), p. 44.
  2. Jean-Marie Wiscart, « Une grande dynastie de l'industrie linière entre France et Belgique : les Mahieu d'Armentières », Revue du Nord, vol. 92, no 387,‎ , p. 913–935.
  3. « Objet BAH-12-1907-25187. Hôtel pour Mme Mahieu, rue Le Tasse, Paris 16e. 1907 », Fonds Bétons armés Hennebique (BAH). Subdiv. 22 : Paris – Avant 1910. 076 Ifa, Cité de l'architecture et du patrimoine.
  4. « Protections patrimoniales – 16e arrondissement », Règlement du PLU – Tome 2 – Annexe VI, sur paris.fr, Mairie de Paris, p. 355-432.
  5. Boussif Ouasti, Une ambassade marocaine chez Louis-Philippe : Rihlah al-faqîh Assaffâr ilâ Bârîz, 1845-1846, Paris, Paris-Méditerranée, et Rabat, EDDIF, coll. « Mare nostrum », 2002, 256 p. (ISBN 2-84272-126-8 et 9981-09-072-7), p. 53.
  6. Jacques Caillé, « Ambassades et missions marocaines en France », Hespéris-Tamuda, vol. 1, no 1,‎ , p. 39–83.
  7. Abderrahim Ouardighi, La grande crise franco-marocaine : 1952-1956, toute l'épopée de la résistance armée marocaine, Rabat, , p. 140.
  8. Charles Rousseau, « Chronique des faits internationaux - France et Maroc : Occupation des locaux de l'ambassade du Maroc à Paris par les étudiants marocains (22 février 1967) », Revue générale de droit international public, vol. 71,‎ , p. 776
  9. Marguerite Rollinde, Le mouvement marocain des droits de l'Homme : Entre consensus national et engagement citoyen, Paris, Karthala, et Saint-Denis, Institut Maghreb-Europe, coll. « Hommes et Sociétés », 2002 (ISBN 2-84586-209-1), p. 142.
  10. Charles Rousseau, « Chronique des faits internationaux - France et Maroc : Occupation de l'ambassade du Maroc à Paris par des étudiants marocains (20 février 1970) », Revue générale de droit international public, vol. 75,‎ , p. 196.
  11. « Ambassadeurs depuis l'indépendance », sur le site de l'ambassade du Maroc en France.
  12. Raymond Baustert, Un Roi à Luxembourg, Tübingen, Narr, coll. « Biblio 17 » (no 207), , 522 p. (ISBN 978-3-8233-6874-8, lire en ligne), p. 126.
  13. « Ambassades et consulats étrangers en France : Maroc », sur le site de la Maison des Français de l'étranger.
  14. « Liste des Consulats du Maroc en France », sur le site de l'ambassade du Maroc en France.
  15. « Le Maroc ouvre 11 nouvelles représentations diplomatiques », sur yabiladi.com, .

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Lien externeModifier