Mohamed Cherkaoui (homme politique)

homme politique marocain

Mohamed Cherkaoui
Fonctions
Ministre du Développement

(2 ans, 5 mois et 3 jours)
Monarque Hassan II
Premier ministre Aucun
Gouvernement Conseil Hassan II 4
Prédécesseur Poste créé
Successeur Poste supprimé
Ministre des Affaires économiques et des Finances

(1 an, 2 mois et 14 jours)
Monarque Hassan II
Premier ministre Ahmed Bahnini
Gouvernement Gouvernement Bahnini
Prédécesseur Poste créé
Successeur Poste supprimé
Ambassadeur du Maroc en France

(3 ans, 5 mois et 29 jours)
Monarque Hassan II
Prédécesseur Abdellatif Benjelloun
Successeur Moulay Ali Alaoui
Ministre des PTT

(11 mois et 19 jours)
Monarque Mohammed V
Hassan II
Premier ministre Aucun
Gouvernement Conseil Mohammed V
Conseil Hassan II 1
Prédécesseur Mohamed Medbouh
Successeur Mohamed Benabdeslam El Fassi El Halfaoui
Ministre d’État

(10 mois et 19 jours)
Monarque Mohammed V
Président du Conseil Mbarek Bekkaï
Gouvernement Bekkaï I
Prédécesseur Poste créé
Successeur Mohamed Rachid Mouline
Biographie
Date de naissance [1]
Lieu de naissance Oued Zem (Maroc)
Date de décès (à 101 ans)
Lieu de décès Rabat (Maroc)
Nationalité Drapeau du Maroc Marocain
Parti politique Parti démocratique de l'indépendance
Père Abdallah Cherkaoui
Religion Islam

Mohamed Cherkaoui, né le à Bejaâd et mort le à Rabat, est un homme politique et nationaliste marocain.

Il a été plusieurs fois ministre dans plusieurs gouvernements marocains, il a aussi occupé le poste d'ambassadeur du Maroc en France de 1961 à 1964 et a également été l'un des signataires du Manifeste de l'indépendance de 1944. Il est aussi marié à la princesse Lalla Malika, sœur du roi Hassan II[2].

BiographieModifier

Après ses études secondaires à Casablanca, Mohamed Cherkaoui obtient sa licence en droit de l'université de Bordeaux en France. Il a également obtenu le diplôme des Hautes Études de Rabat en histoire et géographie. Entre 1943 et 1944, il est directeur du journal La Voix nationale[2].

C'est un grand nationaliste marocain qui faisait partie du Parti démocratique de l'indépendance créé par Mohamed Hassan El Ouazzani en 1946, il a aussi été l'un des signataires du Manifeste de l'indépendance en 1944[2],[3],[4].

Le , après la formation du tout premier gouvernement marocain de l'histoire sous le nom de gouvernement Bekkaï I, il est choisi pour devenir ministre d’État et est également chargé avec Abderrahim Bouabid, Driss M’hammedi et Ahmed Réda Guédira des négociations avec les gouvernements français et espagnols pour l'indépendance du Maroc[2],[4]. Il gardera ce poste jusqu'au , date de la création d'un nouveau gouvernement toujours sous la direction de Mbarek Bekkai[5].

Il est nommé à partir du comme ministre des PTT dans le cabinet de Mohamed V jusqu'au lorsque le roi Mohammed V meurt. Son fils Hassan II, qui était vice-président du conseil Mohammed V reconduira dans le même poste Cherkaoui lorsqu'un nouveau cabinet dirigé par Hassan II est créé pour succéder au gouvernement précédant le soit dix jours après la mort du roi Mohammed V. Ce gouvernement ne durera qu'une semaine et sera le plus court des gouvernements marocains de l'histoire[5].

Le , il devient l'ambassadeur du Maroc en France, poste qu'il gardera jusqu'au lorsque Moulay Ali Alaoui, appartenant à la famille royale alaouite lui succède[6],[2].

Il devient le après un remaniement, ministre des Affaires économiques et des Finances sous le gouvernement Bahnini dirigé par Ahmed Bahnini jusqu'au après la création du quatrième cabinet du roi Hassan II le . Dans ce cabinet, Hassan II nommera Mohamed Cherkaoui comme ministre du Développement jusqu’à sa dissolution le [5].

Il meurt le à Rabat, à l'âge de 101 ans[7].

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier