Ouvrir le menu principal

Amat d'Oloron est un prélat français du XIe siècle. Il est nommé évêque d'Oloron en 1073 puis archevêque de Bordeaux (1089-1101[1]).

BiographieModifier

Légat du pape Gregoire VII, il est un ardent défenseur de la réforme grégorienne, dans la France du sud, avec Hugues de Die. Au concile de Rome de carême 1076, il excommunie plusieurs évêques, accusés de simonie. Il préside le concile de Bordeaux de 1080. Vers 1080, Giselle ou Galsuinde et encore Gisela de Bigorre, épouse de Centulle Ier de Bigorre (1080-1090), vicomte du Béarn depuis 1060, union annulée en 1074 par injonction du pape Grégoire VII et le jugement d' Amathus, évêque d'Oloron, légat du pape et de Bernard, abbé de Saint-Victor de Marseille, auxquels le pape avait attribué la connaissance de cette cause pour cause de parenté. Séparée en 1078 et conduite par le légat, et Guillaume archevêque d'Aix au Prieuré de la Sainte-Trinité de Marcigny-lès-Nonnains, elle reçut l'habit monacal des mains de saint Hugues. Elle devint prieure et y décéda dans sa charge.

Notes et référencesModifier

  1. Kriston R. Rennie, Law and Practice in the Age of Reform: The Legatine Work of Hugh of Die (1073–1106) (Turnhout: Brepols, 2010), 30.

Voir aussiModifier