Amédée de Pastoret

homme politique et homme de lettres français

Amédée, marquis de Pastoret, né à Paris le et mort le dans la même ville, est un homme politique et auteur français.

Amédée de Pastoret
Fonctions
Sénateur du Second Empire
-
Conseiller d'État
depuis
Conseiller général de la Seine
Conseiller municipal de Paris
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 66 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Père
Mère
Adélaïde de Pastoret (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Propriétaire de
Parti politique
Membre de
Genres artistiques
Distinction
signature d'Amédée de Pastoret
signature

BiographieModifier

Fils du marquis Emmanuel de Pastoret, parlementaire et ministre, il est envoyé à Rome en 1809 comme secrétaire général du ministre de l'Intérieur du gouvernement provisoire. Il mène une carrière de haut fonctionnaire : auditeur au conseil d'État, administrateur comme intendant de l'Empereur de la Russie blanche en 1812 et des pays allemands au-delà de l'Elbe en 1813, revenant en France comme sous-préfet de Corbeil puis de Chalon-sur-Saône. Il est successivement maître des requêtes, commissaire du Roi au Sceau de France (1817), gentilhomme de la Chambre du Roi (1820), membre du conseil général de la Seine (1822), membre libre de l'Académie des beaux-arts (1823), commandeur de la Légion d'honneur (1824) et conseiller d'État en service extraordinaire (1825).

Gentilhomme de la Chambre du Roi, il est légitimiste et refuse de prêter serment à Louis-Philippe en 1830. Il se mêle alors assez activement aux menées légitimistes et est accusé de tremper dans le complot des tours de Notre-Dame.

En 1840, il est nommé administrateur des biens en France du comte de Chambord, dont il était l'ami.

Montrant de la sympathie pour le gouvernement du prince Louis-Napoléon, il est nommé sénateur du Second Empire le et fait grand officier de la Légion d'honneur en 1853.

Il est membre du Conseil municipal de Paris et du Conseil général de la Seine de 1856 à son décès.

Son portrait a été peint par Ingres en 1826 et se trouve aujourd'hui au Art Institute de Chicago [1].

Amateur d'Art, il est le commanditaire d'autres œuvres d'Ingres, l'Entrée à Paris du dauphin, futur Charles V (1821), La Vierge au voile bleu (1827) et Christ en buste (1834) [2]. Ces deux dernières oeuvres sont aujourd'hui à Sao Paulo, Museu de Arte.

Il fit également dessiner par Ingres le portrait de son épouse, vendu à Paris, chez Christie"s, en 2010 [3].

Mariage et descendanceModifier

 
Portrait de la comtesse Amédée de Pastoret, par Ingres.

Amédée de Pastoret épouse le Louise Alphonsine Alexandre de Neufermeil de Montry (1795-1876), fille d'André Sauveur, comte Alexandre de Neufermeil, et Marie Jeanne Colbert de Chabanais [4]. Une fille unique est issue de ce mariage :

ŒuvresModifier

  • Les Troubadours, poème (1813)
  • Des moyens mis en usage par Henri IV pour s'assurer la couronne (1815 et 1819)
  • Les Normands en Italie ou Salerne délivrée, poème (1818)
  • Sur Monseigneur le duc de Berry (1820)
  • Le duc de Guise à Naples, roman (1825)
  • Récits historiques (1826)
  • Le Duc de Guise à Naples, ou Mémoires sur les révolutions de ce royaume en 1647 et 1648, Paris, Urbain Canel, in 8°, 318 p. (1828) ;
  • Histoire de la chute de l'empire grec, 1400-1480, Paris, A. Levavasseur, Urbain Canel, in 8°, VI-357 pp. (1829) ;
  • Raoul de Pellevé, Souvenirs du temps de la Ligue, Paris, E. Renduel, 2 volumes, 354-370 pp. (1834) ;
  • Erard du Châtelet, esquisses du temps de Louis XIV (1661-1664), Paris, Delloye, 2 volumes in 8° (1835) ;
  • Souvenirs de Néris et de ses environs, Paris, imprimerie Duverger, in f°, 48 p. 24 planches lithographiées d'après les dessins d'Adélaïde d'Osmond (1836) ;
  • Claire Catalanzi ou La Corse en 1736 (1838) ;
  • Instructions à l'usage des voyageurs en Orient. Histoire. Les Croisades. Paris, Imprimerie impériale, 1 vol. in 8°, II+138 pp. (1856).

Pour approfondirModifier

Notes et référencesModifier

  1. Vincent Pomarède, Peindre le tout-Paris, in Ingres 1780-1867, catalogue de l'exposition Ingres au Louvre en 2006, Paris, Gallimard, Musée du Louvre Editions, , 406 p. (ISBN 2 35031 051 5), p. 268-278
  2. Stéphane Guégan, Renaissance catholique, in Ingres 1780-1867, catalogue de l'exposition Ingres au Louvre en 2006, Paris, Gallimard, Musée du Louvre Editions, , 406 p. (ISBN 2 35031 051 5), p. 326-333
  3. « Portrait de la comtesse Amédée de Pastoret, née Alphonsine Alexandre de Neufermeil de Montry », sur Christie's, (consulté le 22 février 2019)
  4. Sylvie Nicolas, Les Derniers maîtres des requêtes de l'ancien régime (1771-1849), Dictionnaire prosopographique, in Mémoires et documents de l'Ecole des Chartes, tome 51, Paris, Ecole des Chartes, , 398 p. (ISBN 2 900791 21 9), p. 87-88 et 257-258

SourcesModifier

Pages connexesModifier