Alfrēds Rubiks

homme politique letton

Alfrēds Rubiks (né le à Daugavpils) est un homme politique letton.

Alfreds Rubiks
Image dans Infobox.
Fonctions
Député européen
Septième législature du Parlement européen (en)
Lettonie (en)
Parti socialiste de Lettonie
-
Député à la Saeima
5th Saeima (en)
Riga
Equal Rights (en)
-
Mayor of Riga (d)
Parti communiste de Lettonie
-
Biographie
Naissance
Nom dans la langue maternelle
Alfrēds RubiksVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Activité
Enfants
Artūrs Rubiks (en)
Gunārs Rode (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Partis politiques
Membre de
Distinction

Il a servi comme président du Comité exécutif de la cité soviétique de Riga de 1984 à 1990, et est communément appelé « le dernier maire communiste de Riga ».

En tant que chef du Parti communiste de Lettonie en 1991, il s'est opposé à l'indépendance de la Lettonie vis-à-vis de l'Union soviétique, et a été emprisonné en pour avoir tenté de renverser le nouveau gouvernement démocratique pour sa participation au putsch de Moscou[1],[2],[3].

En dépit de son emprisonnement, Rubiks est candidat en 1996 à l'élection présidentielle lettone, mais perd face à Guntis Ulmanis[4].

Rubiks est relâché en pour bonne conduite[5], mais interdit d'élection nationale.

Le Centre de l'harmonie, coalition à laquelle appartient son parti (le Parti socialiste de Lettonie), recueille 19,6 % des voix aux élections européennes de 2009. Il est élu[6] avec Aleksandrs Mirskis du Parti de l'Harmonie nationale. Il choisit, contrairement à Mirskis qui siège au groupe S&D, de siéger au groupe GUE/NLG.

Le , tête du liste du seul Parti socialiste de Lettonie, il n'obtient que 1,54 % des voix et n'est pas réélu.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier