Ouvrir le menu principal

Alexandre-Charles-Emmanuel de Crussol

gentilhomme français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Crussol.
Ne doit pas être confondu avec Charles-Emmanuel de Crussol.

Alexandre-Charles-Emmanuel
de Crussol
Image illustrative de l’article Alexandre-Charles-Emmanuel de Crussol
Alexandre Charles Emmanuel de Crussol-Florensac par Vigée-Lebrun
Biographie
Naissance
Décès
Ordre religieux Ordre de Saint-Jean
de Jérusalem
Langue langue de France
Vœux 15 septembre 1763
Chevalier de l'Ordre
Autres fonctions
Fonction laïque
Lieutenant général des armées du roi
Député de la noblesse à l'Assemblée constituante de 1789

Alexandre-Charles-Emmanuel de Crussol-Florensac, dit le bailli de Crussol[1], est un gentilhomme français né le à Paris où il est mort le . Il était lieutenant général des armées du roi et fut reçu chevalier dans l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem le [2].

Sommaire

BiographieModifier

Il est le fils de Pierre-Emmanuel, marquis de Crussol. Député de la noblesse à l'Assemblée constituante de 1789 [3] , tout comme son frère Emmanuel-Henri-Charles, il devient pair de France en 1814.

Capitaine des « Gardes du corps de Monsieur » (Charles-Philippe de France, comte d'Artois)[4], il attire la confiance et l'amitié de celui-ci et émigre avec la famille royale à la Révolution française.

Il revient en France, en compagnie de sa tante, la marquise de Grollier, au début du XIXe siècle, et s'installe en sa compagnie, au château d'Epinay. Il meurt quelques années plus tard, en laissant sa tante inconsolable[5].

Notes et référencesModifier

  1. Ne doit pas être confondu avec Charles-Emmanuel de Crussol (1707-1762), 8e duc d'Uzès.
  2. Louis de La Roque, Catalogue des chevaliers de Malte, Alp. Desaide, 1891, col. 72
  3. Alexandre-Charles-Emmanuel de Crussol sur le site de l'Assemblée nationale.
  4. Histoire généalogique et héraldique des pairs de France
  5. Étienne Soulange-Bodin, Notice sur madame la marquise de Grollier (1830)

SourcesModifier

Pour approfondirModifier