Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tournaire.
Albert Tournaire
Albert Tournaire architecte (1895).jpg
Albert Tournaire en 1895.
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Joseph-Albert TournaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Membre de
Distinctions
Œuvres principales

Joseph Albert Tournaire, né le à Nice et mort le dans le 16e arrondissement de Paris, était un architecte français.

Sommaire

BiographieModifier

Joseph Albert Tournaire fait ses études au lycée de Nice et passa son baccalauréat en 1877. Il est entré aux Beaux Arts de Paris en 1879 où il est l’élève de Jules André. En 1882 il obtient le premier grand prix d'architecture et l'année suivante il était diplômé. En 1888, il remporte le grand prix Rougevin et il est lauréat du Grand Prix de Rome en architecture. Tournaire devient pensionnaire de la Villa Médicis pour quatre années.

En 1893 Tournaire était envoyé en mission en Grèce, d'abord pour la restauration du monument de Lysicrate ensuite aux fouilles du sanctuaire de Delphes, où il réalise relevés et reconstitutions graphiques du sanctuaire d'Apollon pour l'École Française d'Athènes sous la direction de l'archéologue Théophile Homolle.

À son retour en France, il mène une brillante carrière d’architecte en chef de la Ville de Paris et d’enseignant à l’École des Beaux Arts. Ses dessins sont exposés à l'Exposition Universelle de 1900 à Paris, et il obtient une médaille d'or.Il est élu membre de Académie des beaux-arts en 1919. Il est nommé architecte en chef de l’exposition coloniale de 1931 dont il supervise les travaux. Il est élu président de la Société des artistes français en 1939 et 1945 et reçoit la décoration de Grand officier de la Légion d'honneur en 1947.

Parmi ses plus importantes réalisations, on compte l’Hôpital Pasteur à Nice, l’École d’aviation de Salon, l'Institut médicolégal de Paris, la villa Ephrussi à Saint-Jean-Cap-Ferrat...

Plusieurs architectes importants du XXe siècle furent ses élèves, parmi lesquels Albert Laprade et Jean-Baptiste Mathon.

Principales réalisationsModifier

HommageModifier

IconographieModifier

SourceModifier

Notes et référencesModifier

  1. Journal officiel de l'Exposition de Bordeaux, Bordeaux, Société Philomathique de Bordeaux, 1894-1895 (ISSN 2130-9868, SUDOC 137889771), version imprimée disponible aux Archives de Bordeaux Métropole, côte 34 C 2.
  2. L'Exposition de Bordeaux 1895, Bordeaux, Féret et fils, , 312 p. (ISSN 1967-8843, lire en ligne)
  3. Charles Bénard, Histoire des Expositions de Bordeaux, Bordeaux, Société Philomathique de Bordeaux, , 508 p. (lire en ligne), chapitre 14, pages 371-456
  4. Protections patrimoniales, 16e arrondissement, Ville de Paris, Règlement du PLU, tome 2, annexe VI, p. 340 à 432.

Liens externesModifier