Albert II de Brunswick-Göttingen

aristocrate allemand

Albert II, dit « le Gros » (en allemand : Albrecht II. der Fette), né vers 1268 et mort le , est un prince de la maison Welf, fils du duc Albert Ier de Brunswick. Il fut duc de Brunswick-Lunebourg ainsi que prince de Wolfenbüttel de 1279, prince de Göttingen de 1291 et à nouveau prince de Wolfenbüttel de 1292 à sa mort.

Albert II de Brunswick-Göttingen
Illustration.
Blason de Albert II de Brunswick-Göttingen.
Titre
1er Duc de Brunswick-Lunebourg
Prince de Göttingen

(27 ans)
Prédécesseur Principauté créée
Successeur Othon de Brunswick-Göttingen
4e Duc de Brunswick-Lunebourg
Prince de Brunswick-Wolfenbüttel

(39 ans, 1 mois et 7 jours)
Prédécesseur Guillaume Ier de Brunswick
Successeur Othon de Brunswick-Göttingen
Biographie
Dynastie Seconde maison Welf
Surnom Der Fette
Date de naissance vers 1268
Date de décès
Sépulture Église Saint-Blaise de Brunswick
Père Albert Ier de Brunswick
Mère Alessine de Montferrat
Fratrie Guillaume Ier de Brunswick
Conjoint Rixa de Werle (en)
Enfants voir section

BiographieModifier

Albert II est le second fils d'Albert le Grand (1236-1279), duc de Brunswick-Lunebourg, et de sa deuxième épouse Alessine (morte en 1285), fille du marquis Boniface II de Montferrat.

À la mort de son père, le , ses trois fils mineurs Henri Ier, Albert II et Guillaume Ier lui succèdent conjointement à la tête de la principauté de Brunswick-Wolfenbüttel. Vers 1291, ils décident de se partager leurs terres. Albert obtient les villes et châteaux de Göttingen, Minden, Northeim, Calenberg et Hanovre, et fixe sa résidence au château de Göttingen.

En 1292, Guillaume meurt, et ses deux frères se disputent son héritage, c'est-à-dire la région de Brunswick même et de Wolfenbüttel. Albert II sort vainqueur de l'affrontement et réunit ces villes à ses possessions, lorsque Henri a conservé la principauté de Grubenhagen.

Albert meurt en 1318 et fut enterré dans la cathédrale de Brunswick.

DescendanceModifier

En 1284, Albert épouse Risca (morte en 1317), fille du prince Henri Ier de Mecklembourg-Werle. Treize enfants sont nés de cette union :

Liens externesModifier