Albert II de Brunswick-Göttingen

aristocrate allemand

Albert II (vers 1268), dit « le Gros » (der Fette), est duc de Brunswick-Lunebourg de 1279 à 1291, prince de Göttingen de 1291 à sa mort et prince de Wolfenbüttel de 1292 à sa mort.

Albert II de Brunswick-Göttingen
Titre de noblesse
Duc
Biographie
Naissance
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Sépulture
Activité
AristocrateVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Alessina (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Conjoint
Rixa de Werle (en) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Magnus Ier de Brunswick-Wolfenbüttel
Maud von Braunschweig-Göttingen (d)
Adelheid von Braunschweig (d)
Albrecht von Braunschweig (d)
Wilhelm von Braunschweig (d)
Richenza von Braunschweig (d)
Bruno von Braunschweig-Göttingen (d)
Ernest de Brunswick-Göttingen
Albert II de Brunswick-Lunenburg (en)
Adélaïde de Brunswick-Lunenburg (d)
Henri III de Brunswick-Lunenburg (en)
Othon de Brunswick-Göttingen
Luther von Braunschweig-Göttingen (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

À la mort d'Albert Ier, en 1279, ses trois fils Henri Ier, Albert II et Guillaume Ier lui succèdent conjointement à la tête de la principauté de Brunswick. En 1291, ils décident de se partager leurs terres. Albert obtient les villes et châteaux de Göttingen, Minden, Northeim, Calenberg et Hanovre, et fixe sa résidence à Göttingen.

En 1292, Guillaume meurt, et ses deux frères se disputent son héritage, c'est-à-dire la région de Brunswick même et de Wolfenbüttel. Albert II sort vainqueur de l'affrontement et réunit ces villes à ses possessions.

DescendanceModifier

En 1284, Albert épouse Risca (morte en 1317), fille du seigneur Henri Ier de Werle. Treize enfants sont nés de cette union :