Henri Ier de Brunswick-Grubenhagen

aristocrate allemand

Henri Ier de Brunswick-Grubenhagen dit le Merveilleux (août 1267), dit « der Wunderliche » (Mirabilis), est duc de Brunswick-Lunebourg de 1279 à 1291 et prince de Grubenhagen de 1291 à sa mort.

Henri Ier de Brunswick-Grubenhagen
Titre de noblesse
Duc
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 55 ans)
Heldenburg (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
AristocrateVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Alessina (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Conjoint
Environ Agnès de Misnie (en) (environ de à )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Henri II de Brunswick-Grubenhagen
Friedrich von Braunschweig-Grubenhagen (d)
Agnes von Braunschweig-Grubenhagen (d)
Facie von Braunschweig-Grubenhagen (d)
Conrad von Braunschweig-Grubenhagen (d)
Wilhelm Herzog von Braunschweig-Herzburg (d)
Mechtild von Braunschweig-Grubenhagen (d)
Richardis von Braunschweig-Grubenhagen (d)
Albrecht von Braunschweig-Grubenhagen (d)
Elisabeth von Braunschweig-Grubenhagen (d)
Ernest Ier de Brunswick-Grubenhagen
Irène de Brunswick
Otto von Braunschweig-Grubenhagen (d)
Guillaume de Brunswick-Grubenhagen
Adélaïde de Brunswick (d)
Jean Ier de Brunswick-Grubenhagen (en)
Margaret von Braunschweig-Grubenhagen (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

À la mort de son père Albert Ier en 1279, Henri règne conjointement avec ses frères Albert II et Guillaume Ier sur la principauté de Brunswick. En 1291, les frères décident de procéder à un partage de leurs possessions. Henri reçoit Grubenhagen et les villes et châteaux d'Einbeck, Hamelin, Clausthal, Amelungsborn, Duderstadt, Herzberg et Osterode. Il s'installe à Einbeck.

Le nom de duc de Grubenhagen est né vers 1617, le nom précédent est de nos jours inconnu. Selon les lois de succession, les ducs ne pouvaient s'intituler que ducs de Brunswick, ce fut seulement au XVIe siècle que le nom de Lunebourg apparaît.

Beaucoup de légendes jalonnent le règne d'Henri Ier de Brunswick-Lunebourg. On sait qu'il eut beaucoup de conflits. Cependant, il fait bâtir un certain nombre de monastères : Einbeck, Pöhle, Kaltenbourg et Osterode, et bénéficie d'une grande popularité auprès de ses sujets.

En 1320, il est nommé comte palatin de Saxe.

À sa mort, ses fils Henri II, Ernest Ier et Guillaume lui succèdent conjointement.

DescendanceModifier

En 1282, Henri Ier épouse Agnès, fille du landgrave Albert II de Misnie. Seize enfants naissent de cette union :

  • Alessine (née en 1282), épouse le comte Frédéric de Beichlingen ;
  • Othon (1283-1309) ;
  • Albert (1284-1341), chevalier teutonique ;
  • Adélaïde (1285-1320), épouse en 1315 le duc de Carinthie et comte de Tyrol Henri de Goritz ;
  • Bonifacie (vers 1286 - avant 1312)
  • Agnès (vers 1287 - entre 1332 et 1336), abbesse d'Osterode ;
  • Henri II (1289-1351), prince de Grubenhagen ;
  • Frédéric (vers 1291 - vers 1323), entré dans les ordres ;
  • Irène, née Adélaïde (vers 1293 - 1324), épouse en 1318 l'empereur byzantin Andronic III Paléologue ;
  • Conrad (vers 1294 - vers 1320), entré dans les ordres ;
  • Mathilde (vers 1295 - 1344), épouse en 1318 le comte Jean II de Mecklembourg-Werle-Güstrow ;
  • Ernest Ier (vers 1297-1361), prince de Grubenhagen ;
  • Guillaume (vers 1298-1360), prince de Grubenhagen ;
  • Richardis (vers 1300 - entre 1332 et 1336), abbesse d'Osterode ;
  • Marguerite (vers 1300 - après 1312) ;
  • Jean (avant 1322-1367), prévôt d'Einbeck.