Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grenier (homonymie).
Albert Grenier
Biographie
Naissance
Décès
(à 83 ans)
Paris 14e
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Distinction

Albert Grenier, né le à Paris 10e et mort le à Paris 14e, est un historien et archéologue français, spécialiste de l'histoire des Gaulois, des Romains et des Celtes.

Sommaire

Biographie et carrièreModifier

Formation et enseignementModifier

Diplômé de l’École pratique des hautes études en 1904, membre de l’École française de Rome entre 1904 et 1907, Albert Grenier obtient le titre de docteur ès lettres en 1912.

Après la guerre, en 1919, il est nommé professeur d’antiquités gallo-romaines et rhénanes à la faculté des lettres de Strasbourg où il enseigna jusqu’en 1932.

Professeur au Collège de FranceModifier

Il fut ensuite suppléant de Camille Jullian au Collège de France de 1932 à 1933. Il en est titulaire de la chaire d’histoire des antiquités nationales de 1936 à 1948.

Il est élu directeur d’études à l’École pratique des hautes études en 1937 et il est nommé directeur de l'École française de Rome de 1947 à 1952.

Il fonde la revue Gallia en 1943. Gallia, Archéologie de la France antique, gérée par le CNRS est, depuis un demi-siècle, la grande revue française d'archéologie nationale.

Correspondant de l’Académie des inscriptions et belles-lettres à partir de 1931, il en est élu membre en 1942.

Les GauloisModifier

Le Manuel d'archéologie gallo-romaineModifier

Œuvres publiéesModifier

  • La Gaule : province romaine.
  • Le Génie romain dans la religion, la pensée et l'art, La Renaissance du Livre, Paris, 1925
  • Les Gaulois, Petite bibliothèque Payot, Paris, 1970. (ISBN 2-228-88838-9)
  • Quatre villes romaines de Rhénanie : Trèves, Mayence, Bonn, Cologne.
  • Manuel d'archéologie gallo-romaine, tome 1 : Généralités et travaux militaires.
  • Manuel d'archéologie gallo-romaine, tome 2 : L'Archéologie du sol, les routes, la navigation, l'occupation du sol.

BibliographieModifier

  • Raymond Bloch et Paul-Marie Duval, « Albert Grenier (1878-1961) », École pratique des hautes études. 4e section, Sciences historiques et philologiques. Annuaire 1962-1963,‎ , p. 25-37 (lire en ligne)

Liens externesModifier