Al-Sharīshī

écrivain algérien

Aḥmad ibn ʿAbd al-Muʿmin (en arabe : أحمد بن عبد المنعم?), dit Al-Sharīshī ou El-Charichi (en arabe : الشريشي?) est un auteur d'Al-Andalus né à Jerez de la Frontera en 1161 ou 1181 et mort dans la même ville en 1222[1],[2].

Al-Sharīshī a écrit trois commentaires de longueur et de complexité croissante[1] des Maqāmāt d'al-Hariri si réputés en leur temps qu'ils faisaient partie du corpus connu par tous les érudits andalous[3] et qui lui valent encore d'apparaître comme l'un des meilleurs commentateurs d'al-Hariri[4].

Al-Sharīshī était également poète[1].

ŒuvreModifier

  • Explication des Séances d'al-Hariri (en arabe : شرح المقامات الحريرية, Sharḥ al-Maqāmāt al-Ḥarīriyyaẗ?). Plusieurs éditions parmi lesquelles celle en 4 volumes de Muḥammad ʿAbd al-Munʿim H̱afāǧī, Le Caire, 1952-1953 (SUDOC 054089468).

AnnexesModifier

DocumentationModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b et c (ar) Aḥmad Nattūf (en arabe : أحمد نتوف?), « الشريشي (أحمد بن عبد المؤمن-) », sur Arab Encyclopedia (consulté le 30 novembre 2017).
  2. « Écrivain arabe d'Espagne. Connu comme commentateur des Maqamat d'al-Hariri ». Voir Šarīšī, Aḥmad ibn ʿAbd al-Muʿmin al- (1181-1222) IdRef, Identifiants et référentiels pour l’enseignement supérieur et la recherche.
  3. Fernando Olmedo (trad. Isabelle Teissedre), Itinéraire culturel des Almoravides et des Almohades : Maghreb et Péninsule ibérique, Séville, Junta de Andaluciá, , 515 p. (ISBN 8493061514), p. 192.
  4. (en) Jareer Abu-Haidar, « "Maqāmāt" Literature and the Picaresque Novel », Journal of Arabic Literature, vol. 5,‎ , p. 1-10 (lire en ligne).