Al-Hajjaj ben Yusef

Al-Hajjaj ibn Yussuf Ath-Thaqafi ou Al Hajjaj ibn Yusuf [1] (arabe : الحجاج بن يوسف الثقفي) (juin 661 à Taïf, 714 à Wasit, la ville qu'il avait fondée en 702 en Irak) fut un gouverneur important pendant le califat omeyyade de Damas.

Al-Hajjaj ben Yusef
Siria, hajjaj bin yusuf, drahm arabo-sasanide, 695.JPG
Dirham arabo-sassanide avec le nom d'Al-Hajjaj ben Yusef en écriture arabe (à droite à côté de la tête du chah), 695.
Fonction
Gouverneur
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 53 ans)
WasitVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
الحجاج بن يوسف الثقفيVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Chef militaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion

Il fut gouverneur de l'Irak durant les règnes de ʿAbd Al-Malik et de son fils Al-Walīd Ier. Connu pour ses talents d'orateur, d'administrateur, de commandant et de fervent défenseur de la cause omeyyade, il reprit la Mecque à `Abdullah ibn az-Zubayr, agrandit le domaine des Omeyyades jusqu'aux frontières de l'Inde, et ordonna une modernisation de l'écriture arabe, afin de faciliter aux fidèles la lecture du Coran par la différenciation des lettres qui s'écrivaient de la même manière par des points et autres mesures.

Il élimina tous les ennemis des Omeyyades jusqu'à sa mort en 714 à Wasit, durant le règne du calife Al-Walīd Ier. L'expression Saïf El-Hadjadj ou Seïf El-Hadjadj, signifiant l'épée d'El-Hadjadj fait référence à son discours (et aux actes qui ont suivi) prononcé lors de sa nomination comme gouverneur : « Je vois des têtes qui sont mûres et je suis celui qui va les cueillir »[2].

Liens externesModifier

RéférenceModifier

  1. « Al-Hajjâj », sur Islamopédie.
  2. Habib Souaïdia, La sale guerre - Le témoignage d'un ancien officier des forces spéciales de l'armée algérienne, éditions La découverte.