Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Akasaka (Tokyo)

quartier de Tokyo
(Redirigé depuis Akasaka (Tōkyō))
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Akasaka.

Akasaka (赤坂?) est un quartier résidentiel et commercial de l'arrondissement de Minato-ku, situé à l'ouest du gouvernement établi à Nagatachō et au nord de l'effervescence nocturne de Roppongi. Akasaka (ainsi que le quartier voisin d'Aoyama) était un arrondissement de Tokyo de 1878 à 1947, et abrite toujours une partie de l'administration de Minato-ku.

Akasaka
赤坂
Vue d'Akasaka avec la gare Akasaka-mitsuke
Vue d'Akasaka avec la gare Akasaka-mitsuke
Administration
Pays Drapeau du Japon Japon
Ville Tokyo
Arrondissement Minato-ku
Géographie
Coordonnées 35° 40′ 29″ nord, 139° 43′ 54″ est
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Japon

Voir sur la carte administrative du Japon2
City locator 14.svg
Akasaka
赤坂

Géolocalisation sur la carte : Tokyo

Voir la carte administrative de Tokyo
City locator 14.svg
Akasaka
赤坂

Géolocalisation sur la carte : Tokyo

Voir la carte topographique de Tokyo
City locator 14.svg
Akasaka
赤坂

Sommaire

Sites notablesModifier

 
Palace d'Akasaka

Entreprises basées à AkasakaModifier

TransportsModifier

 
Quai de la station Akasaka

Stations de métros :

De nombreuses lignes de bus complètent le réseau de métro.

ÉducationModifier

Les écoles publiques (élémentaire et collège) sont gérées par la municipalité de Minato-ku[1]. Le lycée d'Akasaka était géré par la mairie de Tōkyō. En mars 2009, une cérémonie de clôture de l'établissement a été organisé pour la dernière année d'enseignement.

La bibliothèque d'Akasaka offre un large choix de documents sous divers supports (livre, vidéo)[2].

CultureModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2016)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Akasaka abrite actuellement le hanamachi le plus réputé de la ville de Tokyo. C'est là que sont entretenues, dans un faste incroyable, les quelques geishas qui pratiquent encore leur vocation (moins d'une centaine dans tout Tokyo). Néanmoins, il faut noter que le hanamachi d'Akasaka est plus considéré comme une attraction pour les touristes étrangers qu'un endroit de distraction pour les Japonais résidant à Tokyo.

Notes et référencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Akasaka, Tokyo » (voir la liste des auteurs).

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :