Ouvrir le menu principal

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chance (homonymie).

Clifford Chance LLP
logo de Clifford Chance

Création 1987 (fusion)
Fondateurs Clifford Turner, Coward Chance
Forme juridique Société d'exercice libéral à forme anonyme
Siège social Londres
Drapeau de Grande-Bretagne Royaume-Uni
Direction Matthew Layton (Managing Partner Monde)
Activité Domaine juridique
Effectif 3 400
Site web http://www.cliffordchance.com

Chiffre d'affaires 1.54 milliard de livres (2016/17)

Clifford Chance LLP est un cabinet d'avocats d'affaires international, d'origine anglaise, fondé en 1987.

HistoireModifier

 
Le gratte-ciel 10 Upper Bank Street, à Londres, abrite le siège social du cabinet.

Clifford Chance LLP est issu de la fusion, en 1987[1], de deux cabinets britanniques : Clifford Turner (fondé en 1802) et Coward Chance (fondé en 1900)[2].

En 1999, Clifford Chance fusionne ses activités avec le cabinet allemand Pünder, Volhard, Weber & Axster et de manière parallèle, il fusionne ses activités avec le cabinet américaine Rogers & Wells[3].

En 2011, Clifford Chance acquiert les cabinets australiens Chang, Pistilli & Simmons et Cochrane Lishman Carson Luscombe dans le but de créer un ensemble en Australie.

ActivitésModifier

Clifford Chance est le leader du Magic Circle[4], ensemble de 5 cabinets considérés comme les plus grands et les plus prestigieux cabinets londoniens.

Il compte 6 200 personnes dont 3 400 collaborateurs répartis dans 32 bureaux dans 22 pays et a un chiffre d'affaires mondial de 1,54 milliard de livres (2016/17)[5]. Son managing partner mondial est Matthew Layton.

Son siège social se trouve à Londres, dans le quartier d'affaires de Canary Wharf. Son bureau à Paris est situé 1 rue d'Astorg et est dirigé par Yves Wehrli depuis 1999. Entre 2006 et 2015, le cabinet siégeait dans l'hôtel de Villemaré, au 9 place Vendôme[6]. Il jouit d'une réputation particulièrement prestigieuse sur la place de Paris ce qui lui vaut d'être un cabinet particulièrement prisé les étudiants en droit.

Comme beaucoup de cabinets anglais ou américains le processus de recrutement de ses avocats est extrêmement sélectif.

 
Le bureau de Clifford Chance Paris était situé au 1, rue d'Astorg, dans le 8ème arrondissement.

Le cabinet intervient pour de grandes entreprises et multinationales, des banques et institutions financières ainsi que des gouvernements dans les domaines suivants :

  • M&A (fusions et acquisitions)
  • Capital-Investissement (fonds de private equity)
  • Finance
  • Marchés de capitaux et régulation financière
  • Contentieux et arbitrage national et international
  • Restructuration
  • Fiscalité transactionnelle
  • Droit immobilier
  • Droit public

BibliographieModifier

  • Scott, John (1980). Clifford-Turner. Legibus.
  • Slinn, Judy (1993). Clifford Chance: Its Origins and Development. Granta Books.
  • Bose, Mihir, 'Clifford Chance: A Very Peculiar Practice?', Director, mars 1990, pp. 65–66, 68, 70.
  • 'Playing for Stakes: The Game of Clifford Chance', Legal Business, Juin 1993, pp. 28–31.
  • 'London Braces for the Big Six Invasion', American Lawyer, décembre 1996, pp. 5–6.
  • Rose, Craig, 'Clifford Chance: The Merger That Worked', Commercial Lawyer, Issue 15, 1997, pp. 32–34.
  • Morris, John E., 'The New World Order', American Lawyer, août 1999, pp. 92–99.
  • 'Merger in the First Degree: British Law Firms Are Forging New Relationships That Could Transform the Style of Global Legal Practice', Time International, 9 août 1999, p. 41.
  • Steinberger, Mike, 'Is Clifford Chance/Rogers & Wells the Next Wave, or Simply Overkill?', Investment Dealers' Digest, 9 août 1999, pp. 12–13.

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Clifford Chance | Our story », sur www.cliffordchance.com (consulté le 3 janvier 2018)
  2. (en) Judy Slinn, Clifford Chance: Its origins and development, Granta Editions, , 229 p. (ISBN 9780906782989, lire en ligne)
  3. Barney Thompson, « Allen & Overy said to be in merger talks with US law firm », sur Financial Times,
  4. « Les grandes firmes de droit du « Magic Circle » ont su contenir les effets de la crise », sur lesechos.fr (consulté le 23 octobre 2015)
  5. (en) « Clifford Chance | Clifford Chance announces its results for the year ended 30 April 2017: Client-driven strategy delivers growing momentum and the firm's strongest performance yet », sur www.cliffordchance.com (consulté le 3 janvier 2018)
  6. « Clifford Chance emménage au 1 rue d'Astorg à compter du 11 mai 2015 », communiqué de presse, cliffordchance.com, 15 avril 2015.

Lien externeModifier