Ouvrir le menu principal
Aimery IX de Thouars
Titre de noblesse
Vicomte
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Père
Fratrie
Enfant

Aimery IX de Thouars, né en 1225 et mort en 1256, est le fils de Guy Ier et d'Alix de Mauléon ; il est ainsi le petit-fils de Savary Ier de Mauléon.

Sa vieModifier

Il succède à son oncle Aimery VIII. Il eut une vie beaucoup plus calme que ses prédécesseurs et séjourna la plupart du temps à Thouars. En prenant la Vicomté en 1246, il fait hommage à Alphonse Comte de Poitiers, le frère du Roi de France Louis IX. De nombreux liens familiaux unissaient les familles de Thouars et Mauléon, ceci bénéficia à Aimery IX qui récupéra de nombreux biens de la famille de Mauléon. En 1255 d'ailleurs il rend hommage au roi Louis IX pour les châteaux de Bugon et de La Roche sur Yon. Il meurt le 11 décembre 1256.

Un mariage qui rapproche la vicomté du trône d'AngleterreModifier

Il épousa en 1246 Marguerite de Lusignan (1220 - novembre 1283) fille d'Hugues X de Lusignan et d'Isabelle d'Angoulême ; Marguerite était ainsi la demi sœur d'Henri III Roi d'Angleterre. Elle avait épousé en premières noces Raimond VII Comte de Toulouse mais le mariage fut annulé en 1246, à la mort d'Aimery IX elle se remaria avec Geoffroy IV de Chateaubriant.

Vers 1260, elle était femme lige du comte de Poitou, en tant que vicomtesse de Thouars, et tenait de lui la châtellenie de Bridiers (Creuse), et l'hébergement de Montbart (Haute-Vienne), avec leurs appartenances. Elle touchait une pension de 100 marcs sterling que lui avait constituée le roi d'Angleterre, Henri III, par acte du 20 juillet 1253.

En 1265, elle donna des biens à l'abbaye de Chambon en mémoire d'Amaury de Thouars, son mari. Elle apporta à Geoffroy de Châteaubriant l'île de Ré, en dot, sa vie durant. Elle fit son testament en 1283. La seigneurie de Ré revint alors au vicomte de Thouars.

Elle fut inhumée dans l'église des Cordeliers de La Rochelle

Aimery et Marguerite eurent deux fils :

  • Guy II qui suit ;
  • Hugues de Thouars.

BibliographieModifier

  • Les fiefs de la vicomte de Thouars, Jean Frédéric Poisson

Notes et référencesModifier