Ouvrir le menu principal

C'est à la fin du IXe siècle qu'apparaissent les premiers vicomtes de Thouars, avant même ceux de Châtellerault, Lusignan, etc. Ils représentaient le comte de Poitiers (aussi duc d'Aquitaine) dans le territoire que celui-ci a confié à leur garde. Avec les branches puinées établies en Vendée, ils forment la maison de Thouars.

HistoireModifier

Les premiers vicomtes de Thouars sont issus de grands officiers de l'époque carolingienne. La maison de Thouars est probablement originaire des environs de Poitiers, où ils possédaient des biens au Xe siècle. À cette époque, leurs dons aux abbayes sont destinés à Saint-Cyprien de Poitiers, Saint-Jouin de Marnes (15 km au sud de Thouars), Saint-Florent de Saumur et Saint-Martin de Tours.

Au XIe siècle, à la suite du mariage de Geoffroy II de Thouars avec Agnès de Blois, s'y ajoutent les abbayes de Bourgueil et de Marmoutier.

La succession des vicomtes de Thouars est originale dans ce sens que le frère succédait à l'ainé puis la vicomté retournait ensuite au fils de l'ainé. À la mort du vicomte les enfants ne se partageaient que les meubles et une provision à hauteur des deux neuvièmes des immeubles de la succession. S'il y avait des filles, le fils aîné ne gardait que les trois-quarts des immeubles avec l'hôtel principal, le dernier quart étant réservé aux filles. Les membres de la famille de Thouars, mêmes s'ils n'étaient pas vicomtes titulaires, étaient appelés vicomtes et utilisaient ce titre dans leurs chartes.

Dès le départ ce sont de grands propriétaires fonciers et leurs possessions s'étendent grâce à la rétribution qui leur est donnée pour leurs services par le comte de Poitou. Dans ce cas, ce sont souvent des biens ecclésiastiques (relevant de la cathédrale Saint-Pierre de Poitiers ou de l'abbaye Saint-Hilaire par exemple).

Ils ont des biens à Bressuire, Thénezay, La Roche-sur-Yon ainsi qu'à Poitiers. Cette richesse leur permet de concéder des bénéfices. Les principaux seigneurs du Thouarsais sont leurs vassaux ainsi que les sires d'Airvault, d'Argenton, de Bressuire et de Mauléon. Les vicomtes de Thouars sont également puissants dans les pays d'Herbauges et de Tiffauges.

À partir de la fin du Xe siècle, les pouvoirs locaux devenant de plus en plus forts, les vicomtes de Thouars prennent rapidement de la distance par rapport aux comtes de Poitou en jouant de leur proximité et de leur lien vassalique avec les Comtes d'Anjou en particulier. Ainsi en 1030, le vicomte Geoffroy II entre en lutte contre son suzerain Guillaume le Gros, comte de Poitiers et duc d'Aquitaine. Aimery IV, le fils du vicomte Geoffroy, accompagne Guillaume le Conquérant, duc de Normandie, lors de l'invasion de l'Angleterre. Il participe à la bataille d'Hastings le .

Entre 1150 et 1230, les vicomtes de Thouars pouvaient se permettre d'avoir leur propre politique entre le roi de France et les Plantagenêts.

Deux siècles plus tard, Thouars se retrouve au cœur des luttes de la guerre de Cent Ans, la ville est prise par le Prince de Galles (surnommé le Prince Noir), puis par Bertrand du Guesclin pour le compte du Roi de France.

En 1397, la dernière vicomtesse de la dynastie originelle décède et la vicomté de Thouars passe, par héritage, dans les mains de la maison d'Amboise et de là, entre celles de la maison de La Trémoille.

Cependant, les vicomtes de Thouars ne retrouveront jamais le pouvoir de leurs prédécesseurs.

Louis III de La Trémoille participa aux Guerres de Religion, pour le récompenser, le roi Charles IX avait, au mois de juillet 1563, érigé la vicomté de Thouars en duché.

Liste des vicomtes de la maison de ThouarsModifier

  • avant 876-903 : Geoffroy Ier. Ses successeurs Savary et Aimery et leur frère Adhémar Ier abbé de Saint-Maixent (vers 903-928), étaient sans doute ses fils ou ses neveux.
  • 903-929 : Savary Ier. Ce fut un fidèle du comte de Poitou Ebles Manzer. Il participa aux assemblées et plaids tenus par le comte de Poitiers. Ainsi en 903, Ebles le récompensa en lui donnant la tutelle de l'abbaye de Saint-Maixent.
  • 929-936 : Aimery Ier. Frère du précédent, il possédait des biens près de Poitiers, il était avoué de l'abbaye de Saint-Maixent (qui était très riche). Il épousa Aremburge et ils eurent deux fils : Savary II et Aimery II.
  • 936-943 : Savary II. Fils du précédent ; il n'eut aucun fils.
  • 943- vers 960 : Aimery II. Fils d'Aimery Ier, il est le frère de Savary II. Il fut un fidèle allié de son suzerain Geoffroy Grisegonnelle comte d'Anjou, celui-ci lui attribua des biens à Chavagné près du monastère de Saint-Maixent, à Faye-l'Abbesse près de Bressuire et à Missé, au sud de Thouars. En 955 il fit don de terres, toujours à Faye-l'Abbesse, au bénéfice de l'abbaye Saint-Bonneval-lès-Thouars. Aimery II épousa Aliénor en 935, avec qui il eut un fils, Herbert Ier.
  • vers 960-987 : Herbert Ier. Il était le fils d'Aimery II. Geoffroy Grisegonnelle, comte d'Anjou, apparaît comme suzerain et protecteur du vicomte Herbert (il en sera de même, d'ailleurs, vis-à-vis de son fils Aimery III). Depuis environ 973, Geoffroy était en possession des points forts de Loudun et Mirebeau et enserrait donc les domaines du vicomte de Thouars. Herbert épousa en 956 Aldéarde (ou Hildegarde), fille de Cadelon Ier, vicomte d'Aulnay[Lequel ?] et de Sénégonde de Marcillac. En 971, Aldéarde fonda l'église d'Airvault, elle mourut après l'an mil. Herbert et Aldéarde eurent plusieurs enfants : Aimery III, Savary III, Raoul Ier, Thibault et Geoffroy.

Aldéarde est restée célèbre par la mésaventure qui lui arriva vers les années 980. Ayant eu une liaison avec le comte de Poitiers Guillaume Fier à Bras, elle se trouva exposée à la vindicte de la femme de ce dernier, Emma de Blois, sœur du comte de Blois Eudes. Emma se vengea en faisant rudoyer et violer sa rivale lors d'une rencontre. Emma se réfugia alors dans le château de Chinon, où elle attendit que son mari lui pardonnât cette action[1].

  • 987-997 : Aimery III. Il était le fils d'Herbert Ier et d'Aldéarde (ou Hildegarde) d'Aunay. Vassal du comte de Poitiers, il se reconnaissait aussi vassal du comte d'Anjou Foulques III Nerra qui était très présent dans cette partie du Poitou. En 992 le vicomte assiste Foulques contre les Bretons pour la possession du comté de Nantes et en particulier lors de la bataille de Conquereuil. Foulques confie la garde de Nantes à Aimery pendant la minorité du petit comte Judicaël. En 994 pourtant Aimery s'éloigne durablement de l'alliance angevine et Foulques construit une forteresse à Passavant pour le contrôler. Il épousa Elvise mais ils n'eurent pas d'enfants ; cependant Aimery eut un fils naturel, Haimon ou Aymon de Dinan, né vers 975, qui fut seigneur de Dinan, dit le Vicomte, comte en Domnonée.
  • 997-1004 : Savary III. Frère du précédent, il se maria à deux reprises: du premier lit il eut Geoffroy II, du second Hugues, né vers 995. Pour s'être emparé d'un domaine appartenant aux Lusignan, Savary fut toujours en situation de conflit avec son voisin Hugues IV de Lusignan.
  • 1004-1015 : Raoul. Frère du précédent, il lui succéda. Sa femme s’appelait Aremburge (ou Asceline), il en eut deux enfants, Aimery et Thibault et une fille Aldegarde, épouse de Hugues IV de Lusignan. Le duc d'Aquitaine et comte de Poitiers Guillaume le Grand pratiqua une politique d'équilibre (avec beaucoup de duplicité) entre Raoul et le sire de Lusignan afin de les neutraliser. Guillaume fit échouer un mariage entre la fille de Raoul et Hugues de Lusignan en proposant à ce dernier la veuve de Josselin I de Parthenay (qui n'avait laissé qu'un fils en bas âge). Mais en fait, le duc s'arrangea pour que ce mariage échouât lui aussi et provoquât la guerre entre le vicomte de Thouars d'une part et le sire de Lusignan et le duc lui-même d'autre part. Le vicomte Raoul mourut à la fin de l'année 1014 alors qu'il ravageait les terre d'Hugues de Lusignan.
  • 1055-1093 : Aimery IV. Fils du précédent, marié à Aregarde fille de Geoffroy de Mauléon et sœur de Raoul de Mauléon, puis en secondes noces il épousa Ameline.
  • 1093-1104 : Herbert II. Fils du précédent, il mourut lors de la première Croisade à Jaffa (Palestine) en 1104. C'était le fils d'Aimery IV et d'Ameline. Il succéda immédiatement à son père Aimery IV. Le 10 février 1096, l'évêque de Poitiers Pierre restaura l'abbaye d'Airvault, avec l'accord de Herbert, vicomte de Thouars, fils du vicomte Aimery défunt. Le 7 décembre 1099, sa famille entoura Arbert lors de la dédicace de l'église Saint-Nicolas de la Chaise, commencée par son père et qu'il acheva; alors auprès de lui se trouvaient son frère Geoffroy, dit de Tiffauges, sa sœur Hildegardis qui était l'épouse de Hugues de Lusignan, et son oncle Raoul, dit de Mauléon.

À cette époque on pouvait mesurer l'étendue de la vicomté de Thouars par les fiefs qui relevaient d'elle. C'étaient Bressuire, Doué, Passavant, Argenton le Château, Airvault, La Forêt-sur-Sêvre, Montaigu, La Roche-sur-Yon, Tillé, Châteaumur, Pouzauges, Les Essarts, Lezay, Commequiers, et d'autres encore.
Comme beaucoup de ses contemporains, le vicomte Herbert se rendit en Palestine, la première fois en 1098. Il repartit avec son frère Geoffroy en 1102 lors de la croisade conduite par le duc Guillaume IX d'Aquitaine. Sa bannière était d'or semé de fleur de lys d'azur au franc quartier de gueules. Ces armoiries restèrent celles de sa maison, elles furent ensuite celles de la ville de Thouars. Beaucoup de pèlerins moururent pendant le trajet de Constantinople à Jérusalem. Au moment où Herbert voulut repartir en France, il mourut à Jaffa en 1104. Il fut inhumé près de l'église Saint-Nicolas de Jaffa. Il avait épousé vers 1095 Agnès dont il eut deux fils, Aimery VI et Herbert.

  • 1274-1308 : Guy II. Fils d'Aimery IX, marié à Marguerite de Brienne.
  • 1370-1397 : Péronnelle de Thouars, Fille ainée du précédent, mariée à Amaury IV de Craon. A la mort de ce dernier en 1376, elle épousa Tristan Rouault de Boisménard. Avec elle s'éteignit la branche aînée de la première famille de Thouars qui posséda la vicomté plus de cinq siècles.

Arbre généalogiqueModifier


Geoffroy Ier
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Savary Ier
Vicomte de Thouars (903-929)
Aimery Ier
Vicomte de Thouars (929-936)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Savary II (936-943)Aimery II
Vicomte de Thouars (943-v.960)
 
 
Herbert Ier (960-987)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Aimery III (987-997)Savary III (997-1005)Raoul (1004-1015)
 
 
Geoffroy II (1015-1055)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Aimery IV (1055-1093)Herbert II (1093-1104)Geoffroy III (1104-1023)
 
 
 
 
Aimery VI (1127-1139)Aimery V (1123-1127)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Guillaume Ier (1139-1151)Geoffroy IV (1151-1173)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Aimery VII (1173-1226)Hugues Ier (1226-1229)Guy de ThouarsRaymond Ier (1229-1233)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Guy Ier (1233-1242))Aimery VIII (1242-1246)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Aimery IX (1246-1256)Renaud (1256-1269)Savary IV (1269-1274)
 
 
Guy II (1274-1308)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Jean Ier (1308-1332))Hugues II (1332-1333)
 
 
Louis Ier (1333-1370)
 
 
Pétronille (1370-1397)

ArmesModifier

Le blason de la famille de Thouars est issu des armes du vicomte de Thouars, Herbert II (d'or au franc quartier de gueules, semé de fleurs de lys d'azur).

Lorsque la ville de Thouars adopta le blason, les couleurs furent inversées (d'azur au franc quartier de gueules, semé de fleurs de lys d'or), on ne sait pas exactement pourquoi.

Notes et référencesModifier

  1. Monographie du cartulaire de Bourgueil M. Dupont 1962 page 12

BibliographieModifier

  • Hugues Imbert, Histoire de Thouars, Mémoire de la Société de Statistique des Deux-Sèvres, t. X, Niort, édition Clouzot, 1870, (ISBN 2-84178-083-X).
  • Hugues Imbert, « Notice sur les vicomtes de Thouars », Mémoire de la Société des Antiquaires de l'Ouest, 1864, p. 321-431.
  • Publié dans le bulletin de la Société Historique et Scientifique des Deux-Sèvres, troisième série, tome II, 1er semestre 1994, p. 11-20.

Voir aussiModifier