Ouvrir le menu principal
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article ayant un titre homophone, voir Moreau.
Aimé Morot
Emile friant (1863-1932) drawing of Aime Morot, 1905.jpg
Émile Friant, Portrait d'Aimé Morot (1905).
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Formation
Maître
Distinction
Prix de Rome ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Aimé Nicolas Morot, né le à Nancy et mort le à Dinard, est un peintre et sculpteur français.

BiographieModifier

Aimé Morot étudie à l'école de dessin et de peinture de Nancy sous l'enseignement de Claude-Émile Thiéry et Charles-Aguste Sellier avant de devenir l'élève du peintre Alexandre Cabanel à l'École des beaux-arts de Paris en 1866[1]. Il concourt quatre fois, sans succès, pour le prix de Rome, avant de l'emporter en 1873 avec La Captivité des Juifs à Babylone[1]. Il est le gendre du peintre Jean-Léon Gérôme et l'ami du peintre et sculpteur Édouard Paul Mérite. Il expose au Salon des artistes français de 1880 à 1912, où il obtient une médaille d'honneur lors de sa première participation pour Le Bon Samaritain[1]. Il est élevé au grade de commandeur de la Légion d'honneur en 1910[1].

Marie Bashkirtseff note son admiration pour Le Bon Samaritain dans son journal, en 1880 : « Je me suis assise en face du Morot avec une lorgnette et je l'ai étudié. C'est le tableau qui me fait le plus complètement plaisir depuis que j'existe. Rien n'accroche, tout est simple, vrai, bien ; tout est fait d'après nature et ne rappelle en rien les affreuses beautés académiques et convenues. C'est adorable à regarder ; la tête de l'âne est bien, le paysage, le manteau, les ongles des pieds. C'est heureux, c'est juste, c'est bien ».[réf. nécessaire]

Il réalise des décors pour les édifices publics, tels que La Danse pour le plafond du salon d'honneur de l'hôtel de ville de Nancy, et La Danse à travers les âges pour le plafond de la salle des fêtes de celui de Paris[1].

ŒuvresModifier

NotesModifier

  1. Commandé par le conseil d'administration de la Banque de Paris et des Pays-Bas pour être placé dans la salle de ses délibérations.

RéférencesModifier

  1. a b c d et e 20 ans! Dans les coulisses du Museé des Beaux-Arts de Nancy., Snoeck Ducaju & Zoon, (ISBN 9789461615268 et 9461615264, OCLC 1089218055, lire en ligne).
  2. a b c d e et f Aimé Nicolas Morot et Charles Moreau-Vauthier, L'œuvre de Aimé Morot, Hachette, Paris, 1906.
  3. Notice de l'œuvre sur le site du musée d'Orsay.
  4. « Gérôme exécutant les Gladiateurs, Monument à Gérôme », notice no 000SC013990, base Joconde, ministère français de la Culture.

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

Liens externesModifier