Aglaé (chanteuse)

chanteuse
Aglaé
Nom de naissance Jocelyne Deslongchamps
Naissance
L'Épiphanie, Québec
Décès (à 50 ans)
Montréal
Activité principale Chanteuse
Genre musical Chanson
Années actives 1949-1984

Aglaé (née Jocelyne Deslongchamps, à L'Épiphanie (Québec), le et décédée à Montréal, le ), était une chanteuse et comédienne canadienne.

BiographieModifier

Aglaé débuta à l'âge de 16 ans dans des cabarets montréalais, notamment au Cabaret Faisan doré animé par Jacques Normand, sous le nom de Josette France. Découverte par Pierre Roche (1919-2001), le pianiste partenaire du chanteur Charles Aznavour, elle l’épousa en 1950 et le suivit pour vivre avec lui à Paris de 1952 à 1964, où elle atteignit le sommet de sa popularité. Avec Michel Legrand, elle enregistra une chanson de Lionel Daunais, « Aglaé », qui atteignit un tel succès que Félix Leclerc lui conseilla de prendre ce nom de scène.

Elle chanta à Bobino et à l'Olympia de Paris et un peu partout à travers la France. Par la suite, elle se produisit en Suisse, en Belgique, au Luxembourg, aux Pays-Bas, en Algérie, au Maroc et en Tunisie. Elle aborda l'opérette durant la saison 1955-56 au théâtre du Châtelet dans Méditerranée de Francis Lopez aux côtés de Tino Rossi et, en 1960, au théâtre de l'ABC dans Coquin de printemps de Guy Magenta. Elle se fit entendre dans les films Les Nuits de Montmartre et À la manière de Sherlock Holmes.

Elle revint s'installer au Québec en 1963. L'été suivant, elle anima avec Roger Baulu l'émission Rouli-roulant (Radio-Canada). Elle connut plusieurs succès sur disques dont en 1964 Marie-toi, À présent tu peux t'en aller, Dans mes bras oublie ta peine et en 1965 On se quitte, La bague au doigt. Elle mit un terme à sa carrière de chanteuse en 1966.

On peut aussi la voir dans le film Y'a toujours moyen de moyenner! en 1973.

Elle décéda à Montréal le (à 50 ans).

ThéâtreModifier

DiscographieModifier

SourcesModifier