Adrien Manglard

peintre français

Adrien Manglard né à Lyon le et mort à Rome le est un peintre, graveur et collectionneur d'art français.

Adrien Manglard
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 65 ans)
RomeVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Formation
Maître
Lieu de travail

Peintre de paysage et de marine, il est principalement actif en Italie où il s'installe dans sa jeunesse.

BiographieModifier

Enfance et familleModifier

Adrien Manglard, premier fils d'Aimé Manglard et Catherine Rose Dupérier mariés depuis dans la paroisse de Saint Michel, naît le dans la ville de Lyon et meurt le à Rome. Viennent alors au monde deux frères Pierre et Daniel en 1700 et 1702 qui, en 1707, sont annexés à l'hôpital de la Charité comme «  délaissés ».

Élève d'Adriaen Van de Kabel jusqu'à la mort de celui-ci en 1705, il reçoit en 1722 une première commande d'œuvre marine par le lieutenant et collectionneur de l'académie du dessin, Signor Gaburro à Florence.

Sa mère meurt à Avignon le . La même année, un des frères d'Adrien Manglard, Daniel, part pour la Martinique. Il s'ensuit alors en 1731 le départ définitif de France du père d'Adrien Manglard.

CarrièreModifier

 
Marine (vers 1700), musée des Beaux-Arts de Lyon.
 
Port de Méditerranée (années 1740), Varsovie, palais de Wilanów.

Filleul d'Adriaen Van der Kabel qui l‘initie à la peinture des personnages, c’est en quittant la France qu’en 1715 il s’initiera de la peinture de Claude Gellée de laquelle il retiendra les effets de lumière et la perspective aérienne. Il s’inspirera aussi beaucoup de Salvator Rosa auquel il empruntera les puissants clairs-obscurs.

, il est admis à l’Académie royale. On dira de lui : « La compagnie aïant vue deux marines qu’il a envoyées […] il a été agréé tout d’une voix. » Deux années plus tard, Adrien Manglard acquiert grâce à 12 votes favorables l’accès à toutes les réunions hebdomadaires de l’académie.

Il acquiert un statut officiel en 1736 et 1737 dans l’Académie de Saint-Luc, puis l’Académie royale de peinture de Paris peu de temps plus tard, à la suite d'une requête qu’il aurait accompagnée de tableaux créés par lui-même. Il se spécialise alors dans la peinture de marine. Il exposera pour la première fois en 1736 dans une «  collection » de S. Giovanni Decollato. Il recevra des commandes de nombreuses grandes familles de l’époque à Rome dont la famille Rospigliosi, Colonna ou Pamphili ou encore de Philippe de Bourbon, duc de Parme. Ce dernier lui commande en 1757 cent tableaux de paysages et vues côtières pour ses palais à Parme et à Colorno.

Il était aussi célèbre à l’époque pour être le maître de Joseph Vernet.

Dernières années, descendance et héritageModifier

Le peintre aura vécu près de 50 ans en Italie, où il recevra de nombreuses commandes de la part de prestigieux clients, notamment la famille Rospigliosi ou encore le roi de Piémont. Ses œuvres sont, encore aujourd'hui, plus faciles à trouver en Italie qu'en France.

Il meurt en 1760 à Rome, célèbre mais oublié. Adrien Manglard meurt en effet sans héritier connu. C'est pourquoi, le , paraît dans Les Affiches de Lyon l'annonce suivante : « Le Sr Manglard, peintre, natif de Lyon, est mort depuis peu à Rome, où il étoit établi depuis longtemps. M. le Consul de France dans ce pays-là souhaiterait que ceux de ses parents qui ont le droit à son héritage, se fissent connoître. S'adresser au bureau des avis. »

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier