Ouvrir le menu principal
Adolphe Roehn
Luís XVI recibindo ó duque d’Enghien, Adolphe Eugène Gabriel Roehn.jpg
Louis XVI, au séjour des bienheureux, reçoit le duc d'Enghien (1814), au musée "Quiñones de Léon" à Vigo (Espagne).
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 87 ans)
MalakoffVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Lieu de travail

Adolphe Eugène Gabriel Roehn (né à Paris le - mort à Malakoff le ) est un peintre français.

Sommaire

BiographieModifier

Il commence à peindre d'une manière autodidacte, sans maître, des scènes historiques, puis plus tard, il se spécialise dans la peinture de genre et de portraits[1].

En 1831, il tient un atelier de dessins et de peintures pour femmes.

Il obtient la médaille d'argent du concours lors du Salon de peinture et de sculpture de 1810 avec Le lendemain de la bataille d'Eylau, une commande du prince de Neufchâtel ; puis la médaille d'or au salon de 1819. Il obtient également deux autres médailles aux expositions de Lille en 1824 et de Douai en 1826.

ŒuvresModifier

  • La bataille de Marengo, 1801, en collaboration avec M. Gadbois
  • Halte de soldats, 1804. (reproduit par lithographies)
  • Entrevue de Napoléon Ier et d'Alexandre Ier sur le Niemen. 25 juin 1807, 1808.
  • Hôpital militaire des français et des russes à Marienbourg. Juin 1807, 1808.
  • Vivant Denon remettant dans leurs tombeaux les restes du Cid et de Chimène, 1809.
  • Le lendemain de la bataille d'Eylau, 1809.
  • Bivouac de Napoléon sur le champ de bataille de Wagram. Nuit du 5 au 6 juillet 1809, 1810 (interprété en gravure par Heinrich Guttenberg).
  • Bonaparte reçoit à Millesimo les drapeaux enlevés à l'ennemi. 16 avril 1796, 1812.
  • Entrée de l'armée française à Dantzig. 27 mai 1807, 1812.
  • Louis XVI, au séjour des bienheureux, reçoit le duc d'Enghien (1814).
  • Boissy d'Anglas, présidant la séance de la Convention du 1er prairial an III, salue la tête de Féraud, député des Hautes Pyrénées, 1830, Musée des beaux-arts de Tarbes.
  • Combat à Gillette. 19 octobre 1793, 1836.
  • Prise du camp de Perulle. 10 avril 1793, 1836.
  • Entrée de l'armée française à Chambéry. 25 septembre 1792, 1837.

RéférencesModifier

  1. Dictionnaire des artistes de l'école française au XIXe siècle, Charles Gabet, Paris, 1831.

Liens externesModifier