Ouvrir le menu principal

Adolphe Itasse

statuaire français
Adolphe Itasse
Description de cette image, également commentée ci-après
Nom de naissance Charles Augustin Adolphe Itasse
Naissance
Lourmarin
Décès (à 64 ans)
Hyères
Nationalité Drapeau de France Français
Profession

Adolphe Itasse[2], né le à Lourmarin[3] (Vaucluse) et mort le à Hyères (Var)[4], est un sculpteur français.

BiographieModifier

Adolphe Itasse est originaire de Lourmarin où son père était limonadier.

Il est admis à l’École des beaux-arts de Paris dans les ateliers de Jean-Hilaire Belloc et de Georges Jacquot.

Il expose régulièrement au Salon des artistes français à partir de 1864. Il obtient une médaille de troisième classe en 1875, puis une médaille d‘honneur à l’Exposition universelle de Paris de 1889.

Il épouse l’une de ses élèves, Marie-Félicité Arnaud[5] en à Pertuis (Vaucluse)[6]. Le couple a cinq enfants, dont la sculptrice Jeanne Itasse-Broquet.

Adolphe Itasse est mort à Hyères[7]. Il est enterré à Paris au cimetière du Père-Lachaise (31e division), où sa sépulture est ornée d’un buste en bronze et d’un angelot, œuvres de sa fille Jeanne, avec l’inscription « Vénéré père, regretté maître »[8],[9].

ŒuvresModifier

Œuvres dans les collections publiquesModifier

 
Buste d'Hector Horeau (1864), Paris, musée Carnavalet.
Aux États-Unis
En France
Au Venezuela

Œuvres d'éditionModifier

SalonsModifier

  • 1886 : Le Jour et la Nuit, groupe en marbre[24].

Notes et référencesModifier

  1. La date de naissance gravée sur la stèle est erronée, Adolphe Itasse étant né en 1829.
  2. Né Charles Augustin Adolphe Itasse.
  3. État-civil numérisé aux Archives départementales du Vaucluse p. 20.
  4. État-civil numérisé de la Ville d’Hyères p. 250.
  5. Née à Pertuis le , morte à Chartres le .
  6. Émile Bellier de La Chavignerie, Dictionnaire général des artistes de l'école française.
  7. Et non à Paris, comme indiqué dans tous les documents[Lesquels ?] le concernant.
  8. Jules Moiroux, Le cimetière du Père Lachaise, Paris, S. Mercadier, (lire en ligne), p. 199
  9. Un autre exemplaire de ce buste est conservé au musée d’Avignon. Source : Notice no AR447313, base Arcade, ministère français de la Culture.
  10. « L'Amour vainqueur, d'après Bouguereau », notice sur frenchsculpture.org.
  11. « L'Enfant à l'escargot », notice sur frenchsculpture.org.
  12. Archives municipales de La Roche-sur-Yon, 5M16. (le dossier mentionne le nom « Hussac » résultant d'une erreur de lecture de la signature)
  13. « Mettre un nom sur une statue », sur William Chevillon (consulté le 18 février 2019)
  14. « Hilaire Belloc », notice sur musee-orsay.fr.
  15. appl-lachaise.net.
  16. Exposition du Centenaire de la Reconstruction de l’Hôtel de Ville 1882-1982, Bibliothèque administrative de la Ville de Paris, 1982.
  17. Charles Garnier, Le Nouvel Opéra de Paris, vol. 1.
  18. Photographiesur louvre.sculpturederue.fr.
  19. Base Mérimée, ref. IA84000242.
  20. flickr.com.
  21. [PDF] caue84.archi.fr.
  22. caue84.archi.fr patrimoine-de-france.com.
  23. e-monumen.net.
  24. artsalesindex.artinfo.com.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Explication des ouvrages de peinture et dessins, sculpture, architecture et gravure, des artistes vivants, Volume 1866 à 1891 du catalogue du Salon de la Société des artistes français.
  • Revue de l'art français ancien et moderne, , 2e année, no 12 (en ligne).

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :