Aboisso

ville du sud-est de la Côte d'Ivoire

Aboisso
Administration
Pays Drapeau de la Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire
District Comoé
Région Sud-Comoé
Maire N'GOUAN JEREMIE ALFRED
Démographie
Population 86 115 hab. (2014)
Géographie
Coordonnées 5° 28′ 06″ nord, 3° 12′ 25″ ouest
Divers
Langue(s) parlée(s) agni, [dioula]français
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Côte d'Ivoire
Voir sur la carte administrative de Côte d'Ivoire
City locator 14.svg
Aboisso
Géolocalisation sur la carte : Côte d'Ivoire
Voir sur la carte topographique de Côte d'Ivoire
City locator 14.svg
Aboisso

Aboisso est une ville située dans le sud-est de la Côte d'Ivoire, à 116 km à l'est d'Abidjan. Capitale de la région du Sud-Comoé, c'est l'une des localités proches de la frontière du Ghana. Le peuple dominant et propriétaire coutumier des terres est l'ethnie Agni Sanwi appartenant au groupe Akan venu de l'actuel Ghana[1].

Cette ville fait partie du Royaume du Sanwi et le nom « aboisso » semble provenir de « eboué nyansou » qui, en langue agni, signifie « sur la pierre ». La ville d'Aboisso est sur le cours inférieur du fleuve Bia.

Les premières explorations de la Côte d'Ivoire réalisées par Marcel Treich-Laplène sont parties d'Aboisso.

Sur le plan administratif, la localité d'Aboisso est un chef-lieu de commune, de sous-préfecture, et de département. Le département d'Aboisso a une population estimée à plus de 307 852 habitants. La ville d'Aboisso appartient au district de la Comoé et constitue surtout le chef-lieu de la région du Sud Comoé, l'une des 31 régions administratives de la Côte d'Ivoire.

Origine du nomModifier

La création de la ville d'Aboisso remonte dans les années 1700[1]. Aboisso se dit en langue locale agni « èbuèsu »[2]. Cela se traduit par « sur le caillou » en français, allusion selon certains au relief rocheux de la région. Une autre explication, plus anecdotique, rapporte que les premiers Européens arrivés dans la région rencontrèrent des enfants qui jouaient sur une pierre. Aussi demandèrent-ils aux enfants le nom de la localité. Les enfants pensant que ces blancs leur demandaient ce qu'ils faisaient répondirent qu'ils jouaient « ...sur le caillou ».

AdministrationModifier

À l'époque coloniale, la région d'Aboisso fut érigée en cercle autour de 1890. Le cercle aussi fut partagé en subdivisions administrative[3]. Son premier administrateur fut le capitaine Marchand[1]. Après l'indépendance de la Côte d'Ivoire, la région d'Aboisso devint une sous-préfecture par une loi de 1961[4] . Son premier sous-préfet fut Hacandy Kouacou. Huit ans plus tard, la région fut érigée en préfecture par arrêté[5]. Hyacinthe Abouattier en fut le premier administrateur civil. Une loi de 1978[6] a institué 27 communes de plein exercice sur le territoire du pays.

Liste des maires successifs
Date d'élection Identité Parti Qualité Statut
1980 Konan Kramo PDCI-RDA Homme politique élu
1985 Konan Kramo PDCI-RDA Homme politique élu
1990 Elleingan Etché PDCI-RDA Homme politique élu
1995 Elleingan Etché PDCI-RDA Homme politique élu
2001 Elleingan Etché PDCI-RDA Homme politique élu
2006 Kadja N'zoré PDCI-RDA Colonel Intérim
2013 Mamadou Kano RDR Homme politique élu
2018 N'gouan Jeremie PDCI Homme politique élu

SociétéModifier

DémographieModifier

Évolution démographique
1920 1946 Rec. 1975 Rec. 1988 1998 Est.2010 RPGH.2014
13 527 21 348 42 658 86 115
Nombre retenu à partir de 1920 : Population sans doubles comptes

ÉducationModifier

Enseignement primaire
Public

  • EPP Plateau
  • Groupe Scolaire BAD
  • EPP Ebouakro
  • EPP Nord-Est
  • EPP Koliahiwa

Enseignement secondaire
Lycée Public

  • Lycée moderne d'Aboisso

Lycée privé

  • Lycée Notre Dame de St Pierre Lachapelle

Collège public

  • Collège Moderne D'Aboisso

Collège privé

  • Cours Sécondaire catholique d'Aboisso
  • Collège MUPRED d'Aboisso
  • Collège le jourdain d'Aboisso

InfrastructuresModifier

Aboisso possède un centre de formation des agents de santé (infas), des centres de formation de football, industries de transformation de palmier à huile (palmci) et (coopalem), centre de transformation du cacao frais (cemoi), un village d'enfants S.O.S. Aboisso possède aussi un aéroport.

SportsModifier

Les compétitions sportives se déroulent exclusivement au chef-lieu du département, les autres localités ne disposant d'aucune infrastructure dédiée : la ville dispose d'un club de football, l'EDUS D’ABOISSO, qui évolue en Championnat national de 3e division»[7]. Comme dans la plupart des villes du pays, il est organisé, de façon informelle, des tournois de football à 7 joueurs qui, très populaires en Côte d'Ivoire, sont dénommés Maracanas.

La régionModifier

  • Le village de Krinjabo fut et reste la capitale du royaume du Sanwi.
  • À Assinie-Maffia, sur le bord de la lagune, se trouve un élevage de reptiles.
  • Tiagba est un village lacustre construit sur une île qui se situe au milieu de la lagune.
  • En direction d'Abengourou se situe un paysage très accidenté autour des lacs d'Ayame[8].
  • En novembre et décembre, se déroule la fête des ignames qui est organisée chaque année dans un village différent du Sanwi.
  • C'est dans la région, autour du village d'Elima, qu'ont été acclimatés les premiers plans de café[9],[10] et de cacao[11],[12], dans le pays, grâce à Arthur Verdier.

Personnalités liéesModifier

  • Soum Bill (1972-), chanteur né à Aboisso ;
  • Michel Kodjo (1935-), peintre né dans la préfecture d'Aboisso ;

Villes voisinesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Mognon Abialy, « A la découverte de la région du Sanwi I », Fraternité Matin,‎ (lire en ligne)
  2. Diabaté, Henriette,, Le Sanvi : un royaume akan (1701-1901) (ISBN 9782811109035, OCLC 849517815, lire en ligne)
  3. Arrêté du 14 décembre 1908
  4. Loi n°61-84 du 25 janvier 1961
  5. Arrêté n°69-538 du 22 décembre 1969
  6. Loi no 78-07 du 9 janvier 1978
  7. Championnat de Football de Côte d'Ivoire
  8. 2 barrages, Ayamé 1 et Ayamé 2, ont été construits pour retenir les eaux de la rivière Bia
  9. La Côte d'Ivoire est le quatrième producteur mondial de café
  10. Le marché mondial du café
  11. La Côte d'Ivoire est le premier producteur mondial de cacao, devant le Ghana et la Malaisie
  12. Le marché du cacao

Liens externesModifier