Ouvrir le menu principal

Abbaye de Royallieu
Image illustrative de l’article Abbaye de Royallieu
Porterie de l'abbaye.
Présentation
Culte Catholique
Type abbaye
Rattachement Ordre bénédictin
Fin des travaux XVIIIe siècle
Protection  Inscrit MH (1947, 1949)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Oise
Ville Compiègne
Coordonnées 49° 23′ 55″ nord, 2° 48′ 13″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Abbaye de Royallieu

Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France

(Voir situation sur carte : Hauts-de-France)
Abbaye de Royallieu

Géolocalisation sur la carte : Oise

(Voir situation sur carte : Oise)
Abbaye de Royallieu

L'abbaye de Royallieu est une ancienne abbaye bénédictine située sur la commune de Compiègne, dans le département de l'Oise. Cet édifice fait l’objet d’inscriptions au titre des monuments historiques depuis les et [1].

Sommaire

HistoriqueModifier

Une abbaye de chanoines réguliersModifier

Un prieuré est fondé sous le vocable de Saint-Louis de Royallieu par le roi Philippe le Bel en août 1308. Il est confié aux chanoines suivant la règle de saint Augustin. Incendié en 1334, épargné par le siège de Compiègne en 1430, le prieuré décline au cours des siècles qui suivent[2]. Il est rattaché en 1624 à la Congrégation de France ou de Sainte-Geneviève.

Une abbaye de moniales bénédictinesModifier

Le 26 mars 1634, les religieux échangent leur monastère avec celui des bénédictines de Saint-Jean-aux-Bois (Oise). Les religieuses s'installent aussitôt à Royallieu. En 1692, une campagne de restauration de l'église et des bâtiments est entreprise.
En août 1765, c'est en revenant d'une visite à l'abbaye que le dauphin Louis contracte la maladie qui précipite sa fin.

Disparition de l'abbayeModifier

En octobre 1792, la communauté des religieuses est dispersée et l'abbaye transformée en hôpital militaire. Les pierres tombales et quelques meubles de l'abbaye sont alors transférées dans l'église paroissiale de Saint-Germain lès Compiègne, dès 1793.

Prieurs et abbessesModifier

Prieurs augustiniens de Royallieu[3].
Modifier

1) Jean des Granges : 1308-1314…
2) Pierre Avenant : …1337-1344…
3) Symon de Senlis, dit Prévost : …1351-1358…
4) Jean II de Condé : …1374…
5) Remigius ou Henricus : …1397…
6) Robert Rasson : …1422-1426…
7) Philippe : …1434-1444…
8) Jean III Le Caron : …1473-1484…
9) Laurent Le Tondeur : …1492…
10) Pierre II Accart : …1502-1503…
11) Robert II Le Maire : …1506-1514…
12) Sébastien Le Nain de Carrière : …1517-1520…
13) Stéphane Carrière : …1528…
14) Arnulf de Ligny : …1547…
15) Charles de Vaudray : …1535…
16) Nicolas de Courtagnon : …1552…
17) Guillaume Gautier : …1560…
18) Jean IV Turlin : …1582…

Prieurs commendataires de RoyallieuModifier

 
Françoise Pâris de Soulanges, dernière abbesse de Royallieu.

1588-1626 19) René I Le Caron (-†1626)
1626-1630 20) Michel Evrard, économe administrateur
1630-1634 21) René II Le Clerc (-†1651), évêque de Glandèves, aujourd'hui Entrevaux (04)

Abbesses bénédictines de Royallieu[4]Modifier

1634-1662 : Gabrielle de l'Aubespine de Châteauneuf (°1586-†1662)
1662-1663 : Anne Magdeleine de Cochefilet de Vaucelas, puis abbesse de la Trinité de Caen (-†1673)
1664-1688 : Marguerite Henriette Gouffier de Roannais (°1626-†1703) puis abbesse d’Origny-Sainte-Benoite
1688-1691 : Marie Madeleine d’Escoubleau de Sourdis (°1631-†1691)
1691-1726 : Elisabeth Louise de la Chaussée d’Eu (°1662-†1726)
1726-1754 : Jeanne Gabrielle de Grimaldy (°1663-†1754)
1754-1794 : Françoise Pâris de Soulanges (°1716-†1800?)

Château de BayserModifier

GalerieModifier

BlasonModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. Notice no PA00114604, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. Paul Guynemer, Cartulaire de Royallieu. Soc. Histor. de Compiègne, 1911, (notice BnF no FRBNF34127969)
  3. Gallia christiana, t. IX, pp. 454-456 (Royallieu)
  4. Arthur Bazin, Les Abbesses du Prieuré de Saint-Louis de Royallieu, Poutrel et Levéziel, Compiègne, 1898, (notice BnF no FRBNF34127968)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

BibliographieModifier