Abbaye de Keur Moussa

abbaye bénédictine du Sénégal

Abbaye de Keur Moussa
Image illustrative de l’article Abbaye de Keur Moussa
Présentation
Culte Catholicisme
Type Abbaye
Rattachement Ordre de Saint-Benoît
Début de la construction 1963
Géographie
Pays Drapeau du Sénégal Sénégal
Ville Keur Moussa
Coordonnées 14° 46′ 42″ nord, 17° 07′ 27″ ouest
Géolocalisation sur la carte : Sénégal
(Voir situation sur carte : Sénégal)
Abbaye de Keur Moussa

L'abbaye de Keur Moussa fut fondée à Keur Moussa, au Sénégal, le par neuf moines de l'ordre de Saint-Benoît venus de Solesmes. Les bâtiments furent inaugurés en 1963 en présence du président du Sénégal, Léopold Sédar Senghor.

Brève histoireModifier

Le terrain fut offert par l'Archevêché de Dakar. Formée de neuf moines bénédictins à l'origine, la communauté s'est fort agrandie et compte aujourd'hui une quarantaine de membres. Elle présente un caractère international. En effet, si les deux tiers d'entre eux sont de nationalité sénégalaise, on y dénombre en 2007 sept Français, trois Gabonais, deux Guinéens et deux Camerounais.

Le , le monastère devient une abbaye autonome de la Congrégation de Solesmes.

Le , le père Ange-Marie Niouky, Sénégalais, succède au premier abbé, le père Philippe Champetier de Ribes, décédé six ans plus tard (2006).

En 2003, quatre moines sont détachés pour une nouvelle fondation à Saint-Joseph de Séguéya, en Guinée.

La kora et la musique liturgiqueModifier

En 1964, une kora traditionnelle mandingue est offerte à la communauté par un prêtre diocésain sénégalais. Les moines conçoivent alors la première kora en clefs de bois et de nouvelles méthodes pour l'enseignement de cet instrument traditionnel et frère Dominique Catta – l'un des moines fondateurs – compose des pièces spécifiques, notamment destinées à l'accompagnement des chants communautaires. Pour cette œuvre originale, la communauté a reçu le prix Albert Schweitzer et le père Catta a été élevé, en 2016, par le Sénégal, au rang de Trésor humain vivant, reconnu par l'UNESCO.

ActivitésModifier

  • La messe conventuelle célébrée tous les jours à 11 h 15 (GMT), attire de nombreux fidèles principalement le dimanche à 10 h. Beaucoup de visiteurs viennent écouter les chants liturgiques accompagnés par les instruments locaux, balafon, tambours, tam-tam et surtout la kora.
  • Les moines vendent également les produits de leur ferme (fromage de chèvre, poulets de chair) et de leurs vergers (oranges, mandarines, pamplemousses, mangues, etc.).
  • Les bénédictins se consacrent en outre à la fabrication des koras.
  • Auprès du monastère se trouve un dispensaire tenu par des religieuses (servantes des pauvres), ainsi qu'une école primaire.

ProductionModifier

ÉditionModifier

  • Psautier de Keur Moussa
  • Liturgie de Keur Moussa

DiscographieModifier

  • Lumière radieuse, Association France-Keur Moussa ()
  • Chœur des Moines de Keur Moussa :
    • Semaine Sainte & Pâques, Art et Musique ()
    • Offices du dimanche : Abbaye de Keur Moussa, Association France-Keur Moussa ()
    • Voici l'agneau de Dieu, Art et Musique ()
    • Aux Sources jaillissantes, Association France-Keur Moussa ()
    • Quand renaît le matin, Association France-Keur Moussa ()
    • À l'aube du jour, Association France-Keur Moussa ()

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • (fr) « Au monastère de Keur Moussa, le Révérendissime Père Abbé de Solesmes, Dom Jean Prou, inaugure la vie monastique au Sénégal », Horizons africains, n° 148, , p. 14-15.
  • (fr) « Le monastère du Cœur immaculé de Marie à Keur Moussa », Horizons africains, n° 153, , p. 12-18
  • (fr) « Chants liturgiques des moines de Keur Moussa (Sénégal) », Afrique et Parole, n° 28, , p. 22-23.
  • (fr) Le monastère bénédictin de Keur Moussa, S.l.n.d. [Sablé, Impr. Coconnier, 1962], 20 p.
  • (fr) La vie monastique au Monastère de Keur Moussa, S.l.n.d., 25 p. (Journée des moines bénédictins)
  • (fr) Dominique Catta, De Solesmes à Keur Moussa : quarante ans d'histoire de musique liturgique, 1963-2003, La Froidfontaine, 2004

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :