Abbaye de Georgenthal

Abbaye de Georgenthal
image de l'abbaye
L'église abbatiale

Nom local Kloster Georgenthal
Diocèse Erfurt
Patronage Marie et Georges
Numéro d'ordre (selon Janauschek) 166
Fondation 1142
Dissolution 1528
Abbaye-mère Abbaye de Morimond
Abbayes-filles Abbaye de Georgenzell (prieuré)
Abbaye de Johannistal
Période ou style Moyen-Âge

Coordonnées 50° 49′ 44″ nord, 10° 39′ 33″ est
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Région historique Drapeau du Land de Thuringe Thuringe
Région actuelle Thuringe
Arrondissement Gotha
Commune Georgenthal
Géolocalisation sur la carte : Thuringe
(Voir situation sur carte : Thuringe)
Abbaye de Georgenthal
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
(Voir situation sur carte : Allemagne)
Abbaye de Georgenthal

L'abbaye de Georgenthal est une ancienne abbaye cistercienne à Georgenthal, dans le Land de Thuringe, en Allemagne.

HistoireModifier

L'abbaye est fondée en 1142 grâce au comte Sizzo III. von Schwarzburg-Kevernburg (de) et occupée l'année suivante par des moines venant de l'abbaye de Morimond, dont Everhard von Berg (de), le fils d'Adolphe Ier de Berg. Le monastère obtient une grande influence et des propriétés foncières. Il atteint son apogée au début du XVIe siècle. Au cours de la guerre des Paysans allemands, en 1525, l'abbaye est pillée et presque entièrement détruite, les moines fuient vers la ville de Gotha (à 16 km au sud de Georgenthal). Jean de Saxe prononce la dissolution en 1528. Les bâtiments sont démontés comme une carrière.

ArchitectureModifier

 
Ruines de l'abbaye de Georgenthal.

De l'abbaye, il ne reste aujourd'hui plus que des ruines ; les fondations sont mises au jour entre 1840 et 1906. L'église, probablement le premier bâtiment en voûte de Thuringe, est une basilique à trois nefs, avec à l'origine un chœur en cinq absidioles, puis vers 1250 un grand chœur rectangulaire inspiré de l'abbaye de Cîteaux. Au nord de l'église se trouvent les restes de bâtiments (sans doute les lieux de vie) avec deux salles à trois nefs séparées par deux couloirs. La clôture religieuse et le cloître sont au sud.

Il y a aussi un grenier (sans doute d'abord une infirmerie) à l'ouest de l'église, un bâtiment avec une grande maçonnerie qui avait une rose entrelacée au pignon (aujourd'hui au musée d'histoire locale). On trouve aussi un "château" (une maison de soins infirmiers), construit au cours des XVIe et XVIIe siècles, qui devait aussi accueillir les hôtes. La conciergerie avec des voûtes date du XIIIe siècle.

Filiation et dépendancesModifier

La Crête est fille de l'abbaye de Morimond

Liste des abbésModifier

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier


Sur les autres projets Wikimedia :